AccueilAccueil  TUMBLR D'HC  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 Just Like Husband and Wife ♥ Shawnastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anastasia Thompson
MINISTRY OF MAGIC
respect my authority
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4331-anastasia-o-afraid-to-l
Hominum revelio
⚡ Registration : 01/04/2015
⚡ Missives : 214

⚡ Fizwizbiz : 469
⚡ Âge du personnage : 27 ans
⚡ Nature du sang : Mêlé

Just Like Husband and Wife
Shawn & Anastasia ♥ Shawnastasia


Trois heures… il y avait maintenant trois heures qu’Anastasia tournait en rond dans son salon. Aujourd’hui, elle devait travailler, elle devait se rendre au bureau, mais il y avait maintenant plus de deux semaines qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle était prise de vertige et de haut-le-cœur… et Shawn était maintenant absent depuis plus d’une semaine. Elle avait tenté de ne rien dire et de ne rien faire, mais le voir partir à la « guerre » alors qu’elle ne se sentait pas bien lui avait fait encore plus mal que si on l’avait poignardé avec un couteau de cuisine en plein cœur. Il lui avait bien demandé son avis, mais elle savait pertinemment qu’il n’en ferait qu’à sa tête, comme toujours. Noah était venu à la porte, avait patiemment attendu qu’il lui donne sa décision et ils avaient tous deux remontés la rue avant de transplaner lorsque la voie fut libre. Il n’avait pas redonné signe de vie depuis et Anastasia commençait à en être complètement folle. Comme lorsqu’elle ressentait de trop fortes émotions, elle fut prise d’un haut-le-cœur et porta rapidement sa main à sa bouche. Ses yeux se portèrent sur le socle vide où se perchait parfois la chouette de la famille, celle qui devait apporter une lettre remplie d’angoisse et de déception à son mari… mais tout comme lui, cette dernière n’avait pas donné de nouvelles depuis qu’elle lui avait permis d’ouvrir ses ailes pour suivre la trace de son époux. Anastasia ferma les yeux et contrôla sa respiration pour atténuer son envie de vomir, lorsqu’elle entendit un grattement à la porte. Impatiente de l’ouvrir, s’attendant à voir son mari sous sa forme de loup pour la faire oublier sa trop forte indépendance, la régulatrice se jeta à la porte et l’ouvrit en grand… pour retrouver sa chouette qui se plaignait visiblement de ne pas trouver de fenêtre ouverte en ce début de journée. Elle prit la lettre, la chouette faisait voler ses cheveux alors qu’elle retournait à son perchoir pour se nourrir convenablement après son long voyage. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu’elle remarqua que ladite lettre était la sienne et que le sceau semblait tout à fait intact. Dans un excès de rage, Anastasia écrabouilla le papier avant de le jeter au loin, versant des larmes chaudes sur ses joues, des larmes de déception. Elle devait pourtant s’attendre, en épousant un grand résistant, à passer en seconda place et à ne recevoir de nouvelles que lorsqu’il lui plaisait afin de ne pas se mettre en danger et de la garder, elle aussi, en sécurité. De plus, ne lui avait-elle pas dit qu’elle ne souhaitait rien savoir de ses agissements ? Alors qu’elle poussait un soupir, un bruit de raclure, comme des griffes sur son plancher de bois, lui firent porter attention à sa boule de plume qui poussait, de son bec, l’enveloppe fripée dans sa direction. Elle se pencha, la prit et, comme si sa mission était de nouveau remplie, la chouette retourna sur son perchoir. Lorsqu’elle regarda sous son sceau, elle remarqua le détail qui lui avait fait défaut la toute première fois. En tout petit, dans le coin de l’enveloppe et dans une encre très noir, elle pouvait remarquer un petit griffonnement. Aussitôt, elle regarde le sceau qui, visiblement, avait été refermé avec une encre différente à la sienne. Sur les parchemins de sa lettre, des traces de terre laissaient entrapercevoir ce qui semblait être des empreintes digitales. Cette lettre avait donc bien été entre les mains de son être aimé. Elle ferma les yeux un moment et porta la lettre à son cœur. Il était donc tout près. Elle regarda alors les pattes de mouches de son mari et reconnu clairement les mots Dice N’ Magic . Elle se tourna vers la table de son salon où trônait des parchemins et des encriers. Elle griffonna rapidement un petit mot, reprenant son souffle alors qu’elle comprenait qu’il était toujours en vie. Approchant le mot à la patte de sa chouette, elle lui ouvrit la fenêtre avant de lui caresser tendrement les plumes crâniennes. « Sundae, direction le ministère de la magie ! Je ne me sens pas très bien, de toute façon, alors autant prendre congé ! » Elle déposa un baiser sur ses plumes avant de la regarder s’envoler. Maintenant, elle devait se rendre à Pré Au Lard….

Transplaner n’avait jamais été la tasse de thé d’Anastasia. En effet, plutôt que de se retrouver dans la ruelle marchande du petit village, elle se retrouva dans les toilettes des femmes du pub des Trois Balais. Heureusement pour elle, ce dernier était ouvert à cette heure. Elle se faufila donc à l’extérieur, prise de vertige sous l’amas de tête qui se dirigeait dans toutes les directions. Puisqu’il s’agissait d’un jour de fin de semaine, les étudiants courraient dans les rues et les passants marchaient rapidement d’une boutique à l’autre. Au loin, Anastasia remarqua l’établissement qui remplissait son mari de tant de fierté… et elle eut un pincement au cœur en se disant qu’il avait préféré y retourner en premier plutôt que de prendre des nouvelles d’elle. Elle était malade depuis deux semaines, quand même… D’un pas décidé, la brunette se faufila entre les grandes et petites personnes pour se retrouver devant le gardien des portes. Ce dernier s’assurait, bien sûr, de ne laisser entrer que la clientèle autorisée. En reconnaissant l’épouse de son patron, ce dernier libéra aussitôt l’espace pour lui permettre d’entrer. Anastasia ne s’en fit pas privé et s’engouffra rapidement dans le casino, heureuse d’échapper à la vague humaine impatiente de terminer ses achats de dernières minutes.

Le bruit à l’intérieur du casino était encore pire que celui de l’extérieur. Les machines à sous et les cris des victorieux (ainsi que les plaintes des perdants) emplissaient l’espace et donnait véritablement vie à cet endroit. Aussitôt, Anastasia se rendit compte qu’elle avait très souvent vantée l’établissement de son tendre époux, mais qu’elle y avait très rarement mis les pieds. En véritable femme du gouvernement, la régulatrice passait le plus clair de son temps à travailler et ne goûtait que très peu aux petits plaisirs simples de la vie, comme le fait de venir faire un billard ou, tout simplement, miser quelques gallions sur une table de poker. En tournant sur elle-même, Ana comprit que son mari avait fait beaucoup plus qu’elle ne le ferait jamais pour le monde de la magie, puisqu’il donnait un peu d’espoir aux sorciers et leur faisait oublier leurs tracas quotidiens. Elle était cependant incapable de dire où se trouvait le bureau de son mari, alors elle se dirigea vers la seule personne qu’elle connaissait dans cette endroit… Noah. Alors qu’elle s’approchait de lui, ce dernier lui fit simplement un mouvement de tête vers un escalier qu’elle n’avait tout simplement pas remarqué. Elle hocha la tête, mais sans faire plus. Elle lui en voulait toujours de lui arracher Shawn plus souvent qu’elle ne le souhaitait. Elle se dirigea alors rapidement vers les escaliers avant de se faire arrêter rapidement par deux mastodontes qui n’avaient strictement rien à envier aux géants. « Désolé ma p’tite dame. Personne n’est autorisé à voir le grand patron. » Anastasia planta son regard chocolat dans celui de l’homme en se demandant pendant un moment s’il était en train de se payer sa tête. Après tout, c’était exactement le genre d’humour qui pouvait plaire à son mari, mais elle se doutait bien qu’il ne lui aurait jamais fait un coup de ce genre alors qu’il lui avait lui-même demander de venir le retrouver sur son lieu de travailler. « Et bien, la petite dame, comme vous le dites, est justement l’épouse de celui qui signer ton chèque de paie… » Incertain, il leva son regard comme pour chercher une approbation et il fit rapidement signe à son jumeau de musculature de laisser passer la régulatrice. Réprimant l’envie de les frapper tous les deux derrière la tête, Anastasia grimpa les quelques marches qui la séparait encore de Shawn.

Lorsqu’elle ouvrit finalement la porte de son bureau, elle le trouva vide. La jeune femme poussa un soupir, se demandant pendant combien de temps encore allait-on jouer avec sa patience ? Elle s’approcha de la grande baie vitrée qui permettait à Shawn de garder un œil sur son empire et remarqua que l’un des deux colosses quittait son poste. Allait-il prévenir son mari qu’une jeune femme prétendait être son épouse et qu’elle l’attendait dans son bureau ? Peut-être bien… Avec un petit soupir (combien de fois avait-elle soupiré depuis son départ ?) elle prit la direction de son bureau et prit place sur sa large chaise. Il était couvert de papiers et, bien entendu, une bouteille d’alcool à moitié pleine semblait être la pièce maitresse. Elle eut un petit sourire. Décidément, il ne changerait jamais.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
 

Just Like Husband and Wife ♥ Shawnastasia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS • CHRONICLES ` :: Highlands :: Pré-au-Lard :: Dice N' Magic-