AccueilAccueil  TUMBLR D'HC  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 maxis (+) friends forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
D. Alexis Hoover
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t347-alexis-i-wanna-dance
Hominum revelio
⚡ Registration : 28/04/2011
⚡ Missives : 1533

⚡ Fizwizbiz : 2585
⚡ Âge du personnage : vingt ans
⚡ Nature du sang : née-moldue officiellement, mais elle a été adoptée à la naissance, donc rien n'est sûr.
MessageSujet: maxis (+) friends forever   Lun 15 Juin - 17:34
friends forever

Trois jours. Trois jours déjà qu'ils avaient ramené Maxim à Saint James, ainsi que les deux invités surprises qu'étaient Aleksander et Sylas. Alexis avait encore du mal à y croire, et avait vécu toutes les heures passées au manoir depuis le moment où ils étaient rentrés dans une espèce de bulle étrange, ni heureuse ni tout à fait malheureuse. Assaillie de sentiments contraire, la jeune femme avait eu besoin de temps. Temps qu'elle avait en grande partie passé avec son jumeau, qu'elle ne lâchait plus d'une semelle, comme pour s'assurer qu'il était bien vivant, que tout ça n'était pas une farce ou un mauvais piège de la vie. Mais non, Aleksander était bien là. Il avait tout de même changé, quelque chose était différent chez lui. Ce n'était pas surprenant, après avoir passé des semaines entières entre les mains des mangemorts, qui n'avaient pas du l'épargner à cause de son changement de camp après la guerre, et le fait qu'il ait déshonoré la famille Lindgren. Famille à laquelle il n'appartenait pas biologiquement, d'ailleurs. Mais rien n'était plus grave que déshonorer le nom d'une famille de sang-pur à cheval sur les valeurs. Et puis il y avait Sylas. Un mystère qu'Alexis avait du mal à décoder. À supporter, surtout. Il n'avait plus rien de l'homme qu'elle avait aimé. Ils ne s'étaient vus en tête-à-tête qu'une seule fois, mais cette fois-là avait suffit à briser le cœur de la jeune femme, déjà en miettes. Seuls les sauvetages d'Aleksander et Maxim lui faisaient tenir le coup dans la tourmente. Sylas ressemblait à un inferi à qui on aurait donné la parole. À un enfant à qui il fallait tout apprendre, et Alexis n'arrivait plus à percevoir cette lueur de douceur et de confiance qu'elle avait ressenti pendant des mois à ses côtés. Tout était froid chez lui, il était comme un robot, on aurait dit qu'il feignait le moindre sentiment. C'en était trop pour la jeune femme. Elle avait préféré s'éloigner de lui un peu pour réfléchir, apprendre à accepter cette situation qu'elle avait encore du mal à voir comme réelle. Siane et Drago avaient été des soutiens sans failles. Ils étaient sa famille, ses piliers, ici, à Saint James. Mais ce dont Alexis avait besoin, c'était d'un ami qui la connaissait mieux que personne. Quelqu'un qui saurait apaiser ses maux les plus profonds, parce qu'il savait exactement qui elle était. Et il n'y avait qu'une seule personne qui correspondait à cette définition. Une seule personne vers qui Alexis voulait se tourner, et à qui elle voulait consacrer du temps. Maxim.

Alors elle était là, devant la porte, à trépigner comme une gamine en attendant que Lena refasse les bandages de l'ancien Gryffondor. Bien sûr, Alexis aurait pu entrer, après tout il n'y avait rien dans cette pièce qu'elle n'avait pas déjà vu (cette pensée la fit d'ailleurs beaucoup rire), mais elle préférait laisser de l'espace au jeune homme. Il en avait vu des vertes et des pas mûres, alors elle n'allait pas venir l'embêter quand il avait besoin d'un peu d'intimité. Au bout de longues minutes, pendant lesquelles Alexis avait parcouru le couloir en long et en large une bonne cinquantaine de fois, Lena fit son apparition et lui dit qu'elle pouvait entrer. La jeune résistante ne se fit pas prier et fit une entrée bruyante dans la chambre de son ancien petit ami. Un énorme sourire s'étala sur son visage quand elle vit le brun assis dans un fauteuil au fond de la pièce. Elle posa les mains sur ses hanches, avant de dire : « C'est que tu m'aurais presque manqué, vieille canaille. » Mais l'humour, ça allait bien deux minutes. Elle finit bien sûr par parcourir la distance qui les séparait, par s'asseoir sur l'accoudoir du fauteuil dans lequel il était installé, et par lui déposer un baiser sur le front, parce que l'étreindre aurait été sûrement douloureux. Elle était complètement hystérique en imaginant qu'il serait là pour de bon, avec eux. « Ahlala, qu'est-ce qu'on ferait pas pour toi, dis donc. » Il ne connaissait pas les détails encore, ne savait peut-être même pas qu'elle avait quitté Saint James après la mort d'Aleksander. Enfin si, Siane avait du lui dire. Mais en tous cas, il devait ignorer que ce qui avait définitivement motivé son retour dans la résistance avait été l'annonce de sa capture et la perspective de le sauver.« Alors, qu'est-ce que ça fait, d'être recherché par le gouvernement ? » Elle n'avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie en lui parlant de ses tortures, tout ça. C'était plutôt tout le contraire. Elle avait envie d'être avec lui pour célébrer son retour et le fait qu'il soit en vie, sans qu'aucune chose ne vienne tâcher le paysage. C'était déjà assez compliqué avec Sylas et Aleksander.



Revenir en haut Aller en bas
Maxim Newton
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4314-maxim-improve-yourself-
Hominum revelio
⚡ Registration : 19/11/2011
⚡ Missives : 583

⚡ Fizwizbiz : 955
⚡ Âge du personnage : dix-neuf ans.
⚡ Nature du sang : pur
MessageSujet: Re: maxis (+) friends forever   Ven 14 Aoû - 20:46
Tu ne l’as pas sauvé. Douleur. Il est mort, tu le sais ça ? Encore du sang qui coulait. Toujours du sang qui coulait. Sa peau qui refusait de cicatriser. Je l’ai tué. Une explosion qui semblait marquer sa fin. On est là, Max. Le changement de timbre. Ce n’était plus cette voix froide et cruelle qui prenait parfois la douloureuse tonalité de Terrence. C’était quelqu’un qui connaissait. Quelqu’un qui lui voulait du bien. Comme dans un état second, il sentait qu’on le relâchait. Il se souvenait avoir poussé un soupir de profond soulagement en sentant ses bras retomber le long de son corps. Le choc avait été tellement brutal qu’il avait grimacé en même temps. Il avait des côtes cassées. La suite des événements était floue pour lui. Il ne se souvenait plus ce qu’il avait fait ou dit. Il s’était réveillé dans une chambre un peu plus tard avec la sœur Blackadder penchée à son chevet. Elle lui avait murmuré quelques mots, mais il les avait oubliés. Bienvenue chez toi. Il avait déliré la première journée et il avait du mal à réaliser que c’était fini. Il n’aurait plus à compter dans sa tête pour éviter de perdre la raison. Il n’aurait plus à sentir les griffes de sa tortionnaire. Il pouvait se reposer. Se reconstruire. Revivre. Depuis combien de temps il avait été torturé déjà ? Il avait le nombre en tête, mais il ne savait pas à quoi ça correspondait. Il allait devoir demander. Tu es à St-James qu’on lui déclara le lendemain à la question qu’il avait posé. St-James. Ça sonnait comme une punition pour lui. Comme l’échec cuisant montrant qu’il avait lamentablement échoué dans sa mission d’agent-double. Il passa sa deuxième journée à poser des questions à Lena. Qu’avait-il manqué ? Que s’était-il passé entre le moment où ils avaient ouvert la porte de sa cellule et celui où il s’était réveillé ? Comment est-ce que tout le monde allait ? Il voulait rattraper ce qu’il avait manqué en dormant comme un imbécile. Lorsque Lena lui posa des questions à son tour, il se mura dans un silence complet. Il ne voulait pas raconter ce qu’il s’était passé (il avait oublié la moitié des choses tant il délirait pendant les séances de découpage) et il ne voulait pas avouer avoir mis la main sur la personne qui avait tué Terrence. C’était sa vengeance. Son fardeau. Le troisième jour, Lena autorisa les visites. L’une des premières était Sévan. Le chef de la résistance voulait s’assurer qu’il allait mieux. Probablement qu’il voulait le rassurer aussi ; il ne lui en voulait pas pour avoir été attrapé.

Léna terminait de lui bander le torse. Il sourit aux quelques remarques de la jeune femme et la remercia. Maxim profita du silence un petit instant. Encore une fois, sa nuit avait été mouvementée. Il refusait de prendre sa potion de sommeil pour se laisser envahir par les messages que voulaient lui faire passer son subconscient, mais il ne voyait rien qui pouvait l’aider à identifier la meurtrière de Terrence. Il se crispa instinctivement lorsqu’il entendit l’entrée fracassante d’un autre visiteur. Le moindre bruit le faisait sursauter et il s’estimait chanceux de ne pas avoir sa baguette pour éviter d’attaquer les personnes le surprenant. La réadaptation risquait d’être longue, mais il ne faisait pas exprès. Il se détendit en reconnaissant le visage de poupée d’Alexis. Alexis Hoover. Il lui sourit. Elle était là, saine et sauve. Mains sur les hanches, elle ouvrit enfin la bouche. « C'est que tu m'aurais presque manqué, vieille canaille. » « Le meilleur pour la fin comme on dit. » Elle réduisit la distance entre eux et s’installa sur l’accoudoir du fauteuil où il était installé et déposa un baiser sur son front. Maxim était surpris par la douceur de ce geste. Il avait l’impression que sa torture avait duré des années alors que ça devait se compter sur deux ou trois jours tout au plus. Il faudrait qu’il pose la question à quelqu’un. « Ahlala, qu'est-ce qu'on ferait pas pour toi, dis donc. Alors, qu'est-ce que ça fait, d'être recherché par le gouvernement ? » L’ancien Gryffondor fit mine de chercher la réponse pendant quelques secondes avant de déclarer. « Je me demande quelle photo ils vont mettre de moi sur les affiches et j’espère qu’elle ne sera pas trop horrible. Juste histoire d’attirer les jolies mangemorts. » Il avait l’impression de ne plus avoir plaisanté depuis des siècles. Même s’il n’était pas très joyeux de se retrouver dans le manoir de la résistance, il allait enfin se sentir en famille, c’était ce qu’il comptait. « Lena m’a un peu raconté ce que vous avez fait pour me sortir de là. Toi, de ton côté, t’as fait quoi ? Elle m’a parlé d’une autre mission sans me donner des détails, ça me rend curieux. » Il remerciait mentalement son amie pour ne pas lui parler de ce qu’il avait subi. Il n’aurait pas non plus à évoquer ce qu’il avait découvert sur Terrence. Ce serait sa vengeance.


Spoiler:
 


refonte de la signature Heart
Revenir en haut Aller en bas
D. Alexis Hoover
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t347-alexis-i-wanna-dance
Hominum revelio
⚡ Registration : 28/04/2011
⚡ Missives : 1533

⚡ Fizwizbiz : 2585
⚡ Âge du personnage : vingt ans
⚡ Nature du sang : née-moldue officiellement, mais elle a été adoptée à la naissance, donc rien n'est sûr.
friends forever

Il y avait quelque chose de tellement familier et rassurant à la fois dans le visage de Maxim. Alexis avait presque l'impression qu'il faisait partie d'elle. Le fait qu'ils aient partagé une belle histoire d'amour pendant des années y était bien entendu pour quelque chose. Leur relation n'avait rien à voir avec les autres amitiés que la jeune femme avait pu créer avec les années. Maxim et elle se connaissaient par cœur, leurs qualités et leurs défauts, leurs forces et faiblesses. Elle était capable de savoir comment il allait réagir en toute circonstances, et lui était capable de deviner comment elle allait se comporter selon la situation. Ils n'avaient pas besoin de mots pour parler, même après leur rupture, quand ils étaient encore à Poudlard. Leur lien était fort, et peut-être incompréhensible aux yeux de certains, qui pensaient qu'on ne pouvait devenir amis avec un ex. Ils étaient la preuve vivante que si. Ça lui faisait du bien, de l'avoir de nouveau à ses côtés, bien que les circonstances qui aient mené à ce résultat étaient, elles, moins réjouissantes. Quand il avait décidé de suivre une formation d'auror et de devenir agent-double pour la résistance, le premier réflexe d'Alexis avait été de lui dire qu'il ne savait pas dans quoi il se lançait. Mais c'était une pure réaction d'amie inquiète. Elle avait très vite compris que le jeune homme avait pris sa décision, connaissait les risques, et se tenait prêt à les affronter. Il était courageux, Maxim, ce n'était pas pour rien qu'il était allé à Gryffondor. Alors elle avait accepté et l'avait soutenu, comme tout ami doit le faire, malgré les risques et les inquiétudes. Depuis tous jeunes, ils étaient obligés de prendre des décisions, parfois difficile. C'était sur cette base qu'ils avaient tous fondé leurs amitiés : s'aimer et se soutenir coûte que coûte, même quand la situation semble inextricable, même quand on sait qu'on peut voir les autres disparaître du jour au lendemain. C'était d'ailleurs peut-être ça, justement, qui faisait que leurs amitiés étaient si fortes.

Elle lui posa sa première question sur le ton de la plaisanterie, bien que la situation n'était pas à prendre à la légère. La vie de Maxim allait changer pour de bon, maintenant qu'il était recherché par le gouvernement. Enfin.. Sa vie avait changée depuis le jour où sa couverture avait explosée bien sûr, mais cette nouvelle vie de fugitif au manoir Saint James... C'était encore différent, bien sûr.« Je me demande quelle photo ils vont mettre de moi sur les affiches et j’espère qu’elle ne sera pas trop horrible. Juste histoire d’attirer les jolies mangemorts. » Alexis rit gaiement, puis annonça : « Désolée de te décevoir, mais... S'ils se foirent autant que pour la mienne, c'est foutu, draguer les mangemorts qui t'ont tapé dans l'oeil. Tu verrais le nez que j'ai sur cette image... Je jure qu'ils l'ont modifiée exprès pour m'offenser. » Elle secoua la tête, exaspérée. Elle pensait réellement ce qu'elle venait de dire. C'était de petites choses, mais elle voyait bien des petits plaisantins au ministère faire ce genre de choses. « Par contre, Siane est magnifique, comme à son habitude. Si j'étais un mangemort, j'aurais plus envie de la séquestrer dans mon manoir pour qu'elle soit mon esclave sexuelle que de la livrer au ministère. » Sa meilleure amie avait un visage si fin et si beau que ça aurait été un crime, rien que de vouloir abîmer son joli visage. Maxim était obligé d'être d'accord avec ça. « Lena m’a un peu raconté ce que vous avez fait pour me sortir de là. Toi, de ton côté, t’as fait quoi ? Elle m’a parlé d’une autre mission sans me donner des détails, ça me rend curieux. » Alexis ouvrit des yeux surpris. Il n'avait pas entendu parler de ce qui se passait en ce moment à Saint James ? Il y avait de quoi discuter, surtout avec lui qui avait du louper un certain nombre de news récemment. « J'étais sur l'autre mission oui. J'aurais bien aimé être sur la tienne, mais on a envoyé les plus expérimentés dans la gueule du loup, et ça nous a plutôt réussi, donc c'est vraiment génial. » Elle lui ébouriffa affectueusement les cheveux. « Siane, Drago, Snape et moi, on était chargés de foutre le bordel à Gringotts. Pour faire diversion, d'abord, et aussi pour nous infiltrer dans un coffre en particulier, qui contenait un vieux manuscrit qu'on devait voler. Je suis pas très fan du vol, tu me connais, mais c'est un mal pour un bien. » Elle se leva et poussa l'autre fauteuil de la chambre afin de l'installer juste à côté de Maxim, tout en continuant à parler : « Sur ce manuscrit, on a trouvé des indications qui nous ont permises de... » Tadada, wait for it. « Trouver un remède pour les marqués de la mort. » Puis, elle se corrigea. « Enfin, techniquement, on l'a pas encore réalisé, mais Drago et Snape bossent dessus jour et nuit en bas, c'est juste une histoire de bonne dose ou de bon ingrédient, on va bientôt les sauver, j'en suis certaine. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portus
Hominum revelio
Revenir en haut Aller en bas
 

maxis (+) friends forever

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS • CHRONICLES ` :: Wiltshire :: Manoir St James-