AccueilAccueil  TUMBLR D'HC  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 — INTRIGUE 5 : opération Sauvetage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.


Opération Sauvetage
Groupe 3 : Ehren, Siane, Andréas, Orphelda, Hope & Severus.

Contexte
Les Gobelins avaient le nez plongé dans leurs comptes et le calme régnait à Gringotts. Sur le toit de la célèbre banque des sorciers, Siane échangea un regard avec Severus et esquissa un léger sourire en coin. « Vous n'aimez pas du tout ce plan, n'est-ce pas ? » demanda-t-elle avec amusement. L'ancien professeur de Potions lui lança un regard sombre. « Il ne manque pas d'originalité, c'est certain, » répliqua-t-il tandis qu'un rugissement retentissait au-dessus de leurs têtes. Installé sur sa célèbre moto qui semblait ployer sous son poids, Hagrid fonçait droit sur eux, suivi de près par un dragon blanc couvert de cicatrices et d'une femelle Norvégien à crête imposante. « J'arrive pas à y croire, il a réussi, » souffla la jeune femme avec un large sourire. Snape ne lui laissa pas plus le temps de s'extasier puisqu'il l'attrapa par le bras et ils transplanèrent dans le hall de Gringotts tandis qu'Hagrid faisait une manœuvre fort dangereuse pour éviter d'atterrir dans la coupole de verre qui surplombait la banque des sorciers. Mais les deux dragons eux, traversèrent le toit transparent et atterrirent en plein milieu du hall. Des hurlements retentirent et l'alarme anti-intrusion se mit en marche. Déjà, Siane et Severus s'assuraient de protéger les innocents et les Gobelins présents du feu dévastateur des dragons.
Les renforts seraient bientôt là, il n'y avait pas une minute à perdre.


Explications

Gringotts subit une attaque, alors qu'Orphelda et Andréas étaient simplement venus retirer de l'argent sur leur compte. L'alarme retentit au Ministère et déjà, les premiers Aurors transplanent sur les lieux. Bien vite, ils réalisent qu'ils ne font pas le poids et c'est le Département de Contrôle et Régulation des Créatures Magiques qui est appelé en renforts. Ehren débarque donc au milieu d'un véritable carnage. Deux dragons, plantés en plein milieu de Gringotts, s'évertuent à tout détruire sur leur passage. Hope Wheland, mise au courant du plan de la Résistance et le visage couvert, fait de son mieux pour protéger les clients des assauts des Dragons, pour que les autres puissent mener à bien leur mission. Des personnes hurlent et appellent au secours mais bien vite, c'est Siane Callaghan, Severus Snape et d'autres membres de la Résistance qu'ils repèrent. Alors ils comprennent, et passent à l'action.

Souvenez-vous que ça doit aller vite, privilégiez donc les RPs courts et n'hésitez pas à vous amuser un peu, nous interviendrons avec le PNJ mais si vous avez des idées, c'est le moment de vous lâcher !

Pas d'ordre, vous pouvez poster autant de fois que vous voulez, tant que ça fait avancer le rp. Après tout ça, amusez-vous bien !

Bonus points

Et parce que c'est plus amusant avec ça et que ça rajoute de la motivation, nous avons décidé de faire comme pour les grosses intrigues et de rajouter des bonus points en fonction du temps de réponse Noeils brillants (aa N'oubliez donc pas d'aller réclamer vos points ici !

— vous postez en moins de 2h = 150 points.
— vous postez en moins de 4h = 140 points.
— vous postez en moins de 6h = 120 points.
— vous postez en moins de 8h = 110 points.
— vous postez en moins de 10h = 100 points.
— vous postez en moins de 12h = 75 points.
— vous postez en moins de 14h = 50 points.
— vous postez en plus de 14h = 10 points.
Revenir en haut Aller en bas
Sephora Crow
HUFFLEPUFF
most loyals folks around here
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4807-sephora-spirit-in-the-s
Hominum revelio
⚡ Registration : 03/01/2015
⚡ Missives : 736

⚡ Fizwizbiz : 2414
⚡ Âge du personnage : 16 ans
⚡ Nature du sang : Pur
Orphelda récupérait ses galions lorsqu’un énorme bruit se fit entendre : un bruit d’éclatement de verre. L’ancienne Serpentarde se protégea la tête par pur réflexe et heureusement car une pluie de verre lui tomba dessus. Sous le coup de la surprise, elle s’exclama tout en se retournant pour voir ce qui pouvait rugir de cette manière.

« Merlin ! Qu’est ce qu… »

Mais elle fut coupée net par une vision très inhabituelle à Gringotts. Deux dragons venaient de débarquer dans le hall de la banque des gobelins par le toit qu’ils avaient réduits en miette. C’était en effet une scène très originale. Et comme sous l’effet du choc tout le monde peut être un peu bête, Orphelda se contenta de lâcher ses pièces pour pointer les deux animaux du doigt en criant.

« Des dragons ! »

A partir de ce moment-là, le chaos était un bon descripteur de ce qui régnait dans le hall de la célèbre banque sorcière. La jeune femme se planqua où elle le put, par pure réflexe de survie. Grâce à ça, elle avait échappé à un coup de queue. La jeune femme attrapa finalement sa baguette et vu que l’adrénaline l’avait déjà bien gagnée, elle ajouta, plus pour elle-même qu’autre chose, histoire d’évacuer sa peur.

« C’est quoi ce bordel !? Mais qu’est-ce que des DRAGONS font ici !? »

Orphelda n’avait rien demandé. Elle, tout ce qu’elle avait voulu était de récupérer un peu d’argent. Elle se demanda pourquoi les gens qui ne demandent rien ne pouvaient pas récupérer leur argent tranquillement. Elle tenta une technique de respiration zen mais une personne venait de voler tout contre un mur devant elle... Ce n'était pas très zen comme environnement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portus
Hominum revelio

Intrigue 5 Հ Opération sauvetage




C'était aujourd'hui, n'est ce pas ? Elle avait relu encore et encore le message afin d'incruster définitivement la date dans l'esprit, mais rien n'y faisait, elle ne pouvait s'empêcher de le relire. Le morceau de papier avait quelque chose d’intrigant. Peut-être était-ce simplement du au contenu du message plutôt qu'autre chose, elle n'en savait rien. Ce plan semblait être bien trop fou pour être vrai. Mais dans quelques toutes petites minutes elle aurait la réponse à cet événement qui l'intriguait. La vérité... c'était ce dont elle était le plus dépendante en matière d'idéal. Le mensonge avait prit une part bien trop importante ces derniers temps, un peu trop pour que la femme se laisse entrainer dans un tourbillon de désinvolture. Faire l'autruche face aux évènements qui se juxtaposaient les uns aux autres? Très peu pour elle... Elle avait passé la quasi totalité de sa vie à redouter ce genre de choses, elle avait cru à tort que le monde des sorciers vivrait sereinement après la victoire de celui qu'on appelait le survivant. Aujourd'hui, elle avait simplement choisit le côté qu'elle savait juste, même si elle craignait pour le futur. La passé forgeait l'avenir disait-on souvent, Mais certaines fois elle espérait que tout soit ré-inventé : cette peine qu'on avait put lire dans les yeux de chacun des témoins de la guerre, ce sang qui avait bien trop coulé... Tout cela ne devrait pas avoir à prédire l'avenir, tout cela devrait au contraire être enterré à tout jamais.


Cherchant timidement du regard un visage connu elle s'avança parmi les autres clients de la banque de Gringotts déjà présents attendant avec impatience. Finalement, après avoir fait le tour en soupirant, Hope s'adossa à un mur et se fit la plus discrète possible, laissant son esprit vagabonder sur sa présence ici. Elle ne bougeait pas, n'osait même pas lever les yeux vers les autres, écoutant d'une oreille distraite les conversations des autres. Elle réajusta l’écharpe et la capuche couvrant son visage afin que personne ne la reconnaisse et plissa légèrement les yeux lorsque le toit de la banque éclata en mille morceaux. Elle plaça ses bras sur sa tête afin de la protéger et releva la tête vers deux immenses dragons.


« The show must go on ! » lança-t-elle plus a sa propre attention qu’a celle des autres.

Elle lança un regard autour d’elle afin d’identifier ce qu’il se passait autour d’elle, et attrapant sa baguette devant un homme étant venu retirer de l’argent quelques minutes plus tôt. Elle dévia d’un coup de baguette expert la queue du dragon qui manque le toucher.


« C’est quoi ce bordel !? Mais qu’est-ce que des DRAGONS font ici !? »


La jeune femme détourna le regard vers sa patronne et roula des yeux. Il viennent retirer des galions tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Siane Callaghan
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 01/04/2011
⚡ Missives : 384

⚡ Fizwizbiz : 615
⚡ Âge du personnage : 20 ans.
⚡ Nature du sang : sang mêlée.
Siane ne parvint pas à retenir un gloussement amusé en voyant la tête terrifiée des Gobelins qui se jetaient sous leur comptoir pour éviter les flammes dévastatrices des dragons. La seule fois où elle en avait vus d’aussi près, c’était lors du Tournoi des 3 Sorciers en quatrième année et elle avait sincèrement plaint Harry de se retrouver face à l’une de ces créatures. Un regard sombre de Snape la rappela immédiatement à l’ordre et la jeune femme entreprit de jeter des sorts protecteurs sur les clients de la banque et les pauvres Gobelins qui poussaient des cris désespérés. Elle reconnut alors la mère de Jeremiah qu’elle avait déjà vue à King’s Cross un jour de rentrée et vit surtout la queue du dragon qui s’apprêtait à la frapper de plein fouet. Alors elle n’hésita pas et se précipita vers elle pour l’empêcher de se prendre un coup qui l’aurait très certainement tuée. « Je me mettrais à l’abri, si j’étais vous, » murmura-t-elle à Mrs Lockhart avec un sourire avant de se redresser. Tirant sa baguette de sa poche, elle lui lança un sort de protection et s’empressa de rejoindre Snape qui était déjà affairé avec un des Gobelins.
Elle réalisa qu’il n’avait pas perdu de temps et choisi de mettre la créature sous Imperium afin qu’elle les conduise immédiatement vers le bon coffre. Tant mieux, elle n’avait pas tellement envie de passer trois heures à questionner un Gobelin, surtout avec des dragons dans la même pièce. Les dits dragons semblaient prendre un grand plaisir à réduire la grande banque des sorciers en cendres. Ils devaient faire vite, sinon il ne resterait bientôt plus rien à voler. Des craquements sonores se firent alors entendre et la jeune femme fit volte-face pour apercevoir Eberhart et tout un groupe de Régulateurs du Ministère. Il avait l’air profondément énervé et l’ancienne Gryffondor esquissa un sourire. Au moins, la diversion fonctionnait. Eberhart était dangereux, sans lui pour empêcher ses compagnons de s’avancer au Ministère, ils étaient presque certains de sauver Maxim.
Maxim. Siane secoua la tête et fronça les sourcils avant de resserrer sa prise sur sa baguette. « Snape, on a de la visite ! » s’exclama-t-elle en faisant face aux Mangemorts. « Partez devant avec le Gobelin, je vous couvre ! » poursuivit-elle avant de lancer un premier sortilège en direction d’Eberhart. « On s’est dit que vous deviez vous faire chier dans votre bureau, Eberhart, on vous a amené de quoi jouer un peu ! » s’écria-t-elle à l’attention du Mangemort qui tirait déjà sa baguette, prêt à répliquer.


i'm up to no good
I cheated myself like I knew I would, I told ya, I was trouble. You know that I'm no good. Upstairs in bed, with my ex boy, he's in the place, but I can't get joy, thinking of you in the final throes, this is when my buzzer goes.  (⚡️) AWinehouse.
Revenir en haut Aller en bas
Sephora Crow
HUFFLEPUFF
most loyals folks around here
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4807-sephora-spirit-in-the-s
Hominum revelio
⚡ Registration : 03/01/2015
⚡ Missives : 736

⚡ Fizwizbiz : 2414
⚡ Âge du personnage : 16 ans
⚡ Nature du sang : Pur
Alors qu’Orphelda regardait le mec qui venait de faire un salto en plein mur, une fille la tacla alors avant que la queue d’un des dragons ne s’abatte pile là où la médicomage s’était planquée. Elle regarda la nana qui l’avait « sauvé » et qui souriait. Le sang d’Orphelda commença à bouillonner à voir ce simple sourire. Elle aurait pu se contenir si la femme n’avait pas en plus ajouté :

« Je me mettrais à l’abri, si j’étais vous, »

Elle le sortait ce qu’elle avait sur le cœur ou pas ? Parce que c’était bien du foutage de gueule qu’elle voyait incarné par une gamine. Elle décida que oui elle le sortirait, et se lança donc dans une réponse de manière un peu hystérique, il fallait bien l’avouer.

« Oh merci du conseil ! VRAIMENT ! Je pensais aller me pointer juste devant des putains de DRAGONS en me dandinant pour qu’ils me GRILLENT ! Mais je vais faire comme vous me dites en fait ! »


Non Siane n’aurait aucun merci de la part d’Orphelda. Elle qui voulait passer une journée pas pire que les autres se retrouvait dans un foutoir sans nom. Tout ce qui passait par la tête de l’ancienne serpentarde était le fait que tout ceci soit un coup monté. Faire venir des DRAGONS à Gringotts et sourire en disant aux gens de se mettre à l’abri, c’était quoi ces manières ? Ca la mettait dans une colère noire. Et elle ne pouvait s’empêcher de fustiger alors qu’elle tentait de se trouver une cachette plus sécurisante que la précédente.

« Connards de résistants de mes deux. »


Elle fut coupée net dans sa course lorsque la tête d’un dragon lui fit soudainement face. Fallait qu’elle fasse quoi là ? Qu’elle ne bouge pas ou qu’elle court encore plus vite ? Orphelda recula alors qu’elle voyait son cousin transplaner dans la banque. Ehren soit loué. Mais la gamine qui avait mis Orphelda hors d’elle-même plus tôt lui parlait tranquillement. Quelle emmerdeuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t3068-andreas-father-of-drago
Hominum revelio
⚡ Registration : 08/12/2013
⚡ Missives : 533

⚡ Fizwizbiz : 1343
⚡ Âge du personnage : trente-quatre ans.
⚡ Nature du sang : né-moldu.
Ce devait être une journée banale. Totalement normale même. Rien ne devait troubler son paisible emploi du temps : celui d’un gars normal, dans un monde régit par la folie. Il devait passer à Londres pour récupérer des livres à la bibliothèque pour ses parents, au passage il rendrait les siens, puis il avait prévu de faire un tour sur le Chemin de Traverse pour faire le plein de potions médicinales qu’il n’avait plus et enfin il irait à Gringotts pour pouvoir retirer et déposer des gallions. C’était simple, sans encombre et ça lui permettait de ne plus trop penser à Alexis ou de s’inquiéter sans arrêt pour elle. C’était simple, n’est-ce pas ? Alors pourquoi est-ce qu’il se retrouvait encore dans une situation qu’il n’avait pas voulu ? Comme par exemple deux dragons qui avaient décidé d’atterrir en plein dans la banque. Il avait eu à peine le temps d’esquiver un coup de queue et de récupérer ses gallions que la panique avait déjà envahi les personnes se trouvant dans la banque. Andréas leva les yeux vers les deux animaux. Qu’est-ce qu’ils faisaient si loin de leur terre ?

Des gens étaient bousculés par les bestioles ou se bousculaient entre eux pendant qu’Andréas restait planté au même endroit, les yeux rivés sur les deux animaux qui se mouvaient avec grande peine dans cet espace aussi confiné. Il finit par se mettre en mouvement en apercevant une vieille dame en difficulté, il sortit sa baguette et fit apparaître un leurre un peu plus loin pour attirer un des dragons sur une autre cible. « Tenez-vous à moi, je vais vous aider. » Souffla-t-il à la vieille dame avant de l’amener aux gardes qui tentaient de faire sortir les clients dans le calme. « Elle a été légèrement brûlée au bras, faites en sorte qu’on s’occupe d’elle à l’extérieur ! » Fit-il avant de sortir sa baguette et de retourner aider les membres du ministère qui avaient transplané jusque dans le hall. Il se doutait qu’ils faisaient partie du service de régulation des créatures magiques, mais il devait s’assurer qu’aucun mal ne serait fait aux dragons. Il soupçonnait fortement la résistance d’être les auteurs de ce remue-ménage et si jamais quelque chose arrivait aux deux majestueux animaux, il embrasserait encore moins leur cause. « Vous êtes un civil, vous n’avez rien à faire ici, monsieur. » On lui glissa ce commentaire lui arrachant un sourire. « Je m’y connais en dragon, vous savez. Et contrairement à vous, ils ne me font pas peur. » Fit-il en désignant les mains tremblantes de l’homme. Il allait répliquer lorsqu’un coup de queue l’envoya valser à l’autre bout du hall. Andréas grimaça en espérant qu’il n’était pas trop mal retombé.

Andréas bougea sur la gauche, réfléchissant à un moyen efficace de calmer les deux animaux. Il recula encore un peu avant d’apercevoir deux personnes s’éloigner des dragons accompagnés par un gobelin. Il reconnut Severus Snape parmi eux et fronça les sourcils. Alors c’était bien ça. Alexis lui avait toujours vaguement parlé des actions que menaient la résistance, mais il savait une chose : ils ne faisaient pas tout ça pour se donner en spectacle. Ça voulait donc dire qu’ils avaient créé sciemment cette scène pour arriver à leur fin. Pourvu que ça en vaille la peine.


Δ I'm standing in the flames it’s a beautiful kind of pain
Revenir en haut Aller en bas
Ehren Eberhart
MINISTRY OF MAGIC
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/05/2013
⚡ Missives : 293

⚡ Fizwizbiz : 435
⚡ Âge du personnage : 40 ans.
⚡ Nature du sang : sang pur.
opération sauvetage
you said dragons ?


L’alarme retentit dans le bureau d’Ehren qui émit un grondement sonore. Il avait mal au crâne depuis qu’il s’était levé et vraiment, ce n’était pas le moment de l’emmerder avec des bruits aussi stridents. Lorsque sa porte manqua de se faire fracasser par sa secrétaire encore plus pâle que d’ordinaire, l’Eberhart poussa un soupir et leva les yeux vers elle. « U-une attaque, à Gringotts, monsieur ! » s’exclama-t-elle et il leva sa tasse de café à ses lèvres pour en boire une gorgée, l’air de dire Oui, et ? J’ai une gueule à être auror ? « Il y a deux dragons, monsieur ! » Cette fois-ci, Ehren recracha son café sur sa pile de dossiers. Il n’attendit pas plus longtemps et reposa sa tasse sur son bureau avant de se lever d’un bond et d’attraper sa baguette magique. Il sortit de la pièce en manquant de renverser sa secrétaire au passage et se précipita dans le bureau de ses meilleurs Régulateurs. « Attaque de dragons sur Gringotts, j’veux tout le monde en tenue et prêt à transplaner dans deux minutes ! » aboya-t-il avant d’aller lui-même dans la réserve qui contenait du matériel bien utile aux Régulateurs. Il ouvrit un placard, manquant très honnêtement de l’arracher tant il y mit de la volonté et s’empara d’une cape en cuir de dragon, une arbalète ainsi que d’une ceinture sur laquelle étaient attachées plusieurs fioles de potions.
Ses hommes firent de même et à la fin du temps qu’il leur avait accordé, tous étaient prêts. Alors il hocha la tête et ensemble, ils transplanèrent devant la banque des sorciers. Hurlements, débris, chaleur. Ehren ne réfléchit pas plus longtemps et se précipita à l’intérieur de la banque pour y trouver… deux dragons, coincés là, bien décidés à tout détruire. Du coin de l’œil, il aperçut alors Orphelda qui faisait face à la gueule béante d’une femelle Norvégien à crête. « Vous êtes un civil, vous n’avez rien à faire ici, monsieur. » fit alors l’un de ses hommes et Ehren se tourna vers lui, pour apercevoir un autre type qui semblait presque baigner dans son élément. « Je m’y connais en dragon, vous savez. Et contrairement à vous, ils ne me font pas peur. » Morrison voulut répliquer, mais l’un des dragons balaya le sol avec sa queue et l’envoya valser à l’autre bout de la banque. « Pauvre con, » siffla Ehren entre ses dents avant de se tourner vers l’autre type.
« J’crache pas sur un coup de main, surtout si vous êtes plus efficace que ça, » fit-il en désignant d’un signe de tête, le pauvre gars complètement sonné. Il regarda autour de lui et repéra sans aucune peine, ce traitre de Snape et une autre Résistante, à ses côtés. « On s’est dit que vous deviez vous faire chier dans votre bureau, Eberhart, on vous a amené de quoi jouer un peu ! » Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du Régulateur qui tira sa baguette pour arrêter la Résistante, mais il vit alors le Norvégien ouvrir sa gueule, prêt à cracher des flammes sur Orphelda. Merde, songea-t-il, les dents serrées. Tant pis, Orphée d'abord, la vermine après, il n’hésita pas plus longtemps. Il saisit un carreau, déboucha une fiole et en trempa l’extrémité avant de charger son arbalète, viser la cuisse de la créature et tirer. C’était un peu comme une piqure de moustique pour la créature, mais cela suffit à la distraire, alors il vit un des Régulateurs se précipiter vers Orphelda pour la tirer loin de là. Au moins, certains étaient efficaces. « Le dosage est puissant, ça devrait la paralyser d’ici quelques secondes, » fit-il avant de reporter son attention sur l’autre dragon qui de toute évidence, n’avait pas du tout apprécié que l’on s’en prenne à la femelle et se précipitait droit vers eux.


dance with the deads
Graze the skin with my finger tips, the brush of dead cold flesh pacifies the means.  Dance with the dead in my dreams, listen to their hallowed screams. The dead have taken my soul. Temptation's lost all control. (⚡️) slayer.
Revenir en haut Aller en bas
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.


Opération Sauvetage
Groupe 3 : Ehren, Siane, Andréas, Orphelda, Hope & Severus.

Contexte
De toute évidence, le second dragon n'avait pas du tout apprécié que l'on s'en prenne à son compagnon. La créature ouvrit une gueule énorme garnie de dents tranchantes comme des rasoirs et cracha une gerbe enflammée et brûlante devant elle. Elle manqua de carboniser plusieurs Gobelins, mais un sort protecteur les entourait, grâce aux Résistants qui s'affairaient pour contenir le géant ailé.
Le dragon darda ses yeux jaunes sur le groupe d'humains qui se tenait devant lui. Civils, Mangemorts, Résistants, il ignorait tout de cela et ne souhaitait qu'une chose : écraser ces minuscules créatures agaçantes. Alors il fonça droit vers Andréas, Ehren, Siane et Hope qui se tenait un peu en retrait, derrière eux.
Les autres Mangemorts présents en profitèrent pour s'en prendre aux Résistants qui se tenaient là et l'un d'eux décida de prendre Snape en chasse dans les profondeurs de la banque des sorciers.
Déjà, les quelques personnes que les Résistants n'avaient pas su mettre à l'abri se traînaient en dehors de la banque, hurlant de panique, cherchant de l'aide. Certains étaient blessés, ce qui ne faisait qu'augmenter la folie ambiante.

Bonus points
Et parce que c'est plus amusant avec ça et que ça rajoute de la motivation, nous avons décidé de faire comme pour les grosses intrigues et de rajouter des bonus points en fonction du temps de réponse Noeils brillants (aa N'oubliez donc pas d'aller réclamer vos points ici !

— vous postez en moins de 2h = 150 points.
— vous postez en moins de 4h = 140 points.
— vous postez en moins de 6h = 120 points.
— vous postez en moins de 8h = 110 points.
— vous postez en moins de 10h = 100 points.
— vous postez en moins de 12h = 75 points.
— vous postez en moins de 14h = 50 points.
— vous postez en plus de 14h = 10 points.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t3068-andreas-father-of-drago
Hominum revelio
⚡ Registration : 08/12/2013
⚡ Missives : 533

⚡ Fizwizbiz : 1343
⚡ Âge du personnage : trente-quatre ans.
⚡ Nature du sang : né-moldu.
La banque de Gringotts prenait énormément de dégâts. Les dragons semblaient tellement contrariés que ça ne rassurait pas Andréas. La rumeur comme quoi Gringotts possédait un dragon dans ses sous-sols était arrivée jusqu’en Chine, il savait ces bestioles très intelligentes, étaient-elles venues dans le but de se venger ? Ou vraiment, les membres de la résistance avaient voulu créer ce remue-ménage en ramenant quelques créatures magiques dans le monde des sorciers ? Selon lui, ce n’était pas la meilleure idée. Forcément que si eux pouvaient les voir, les moldus allaient les repérer. Etrangement ça fit grincer des dents le draconologue. Vraiment, plus il en apprenait sur la résistance et ce qu’il se passait en Angleterre plus il était ravi de ne pas avoir subi tout ça avant. Par contre, il était moins ravi de ce qu’il se passait dans sa vie depuis qu’il avait reposé un pied en Angleterre. Entre des gosses fantômes et des dragons dans Gringotts, il se demandait où aller son pays. « J’crache pas sur un coup de main, surtout si vous êtes plus efficace que ça, » Andréas avisa l’homme qui venait d’arriver. A en juger sa tenue, il faisait partie du ministère. Il hocha la tête. « Ils suivent un entraînement sur le terrain vos employés ? Parce qu’il aurait pu se tuer là. Mais je suis votre homme si vous avez besoin d’aide. » Il raffermit sa baguette, il connaissait quelques sorts qui pouvaient distraire les dragons quelques instants pour qu’ils puissent administrer des tranquillisants – en espérant qu’il y en ait. Andréas allait suggérer ça à l’homme du ministère quand il le vit sortir une arbalète et viser l’animal. Il allait protester avec force lorsqu’il tira. « Le dosage est puissant, ça devrait la paralyser d’ici quelques secondes, » « C’était pas une bonne idée ! » Il vit l’autre dragon se tourner vers eux et pousser un cri féroce.

« On vous a appris à calmer des dragons ? » Andréas tira sur le bras de l’homme du ministère pour l’attirer en arrière. « [color:0f81=color=brown]Va falloir courir. » Il partit en direction des deux femmes qui étaient restées en retrait. Il leur fit des grands gestes pour qu’elles comprennent qu’elles devaient bouger sinon elle risquait de se faire attaquer par le dragon. Andréas incanta rapidement un leurre qu’il plaça à la droite de l’animal. Il savait que ces bestioles étaient attirées par tout ce qui brillait, un peu comme les pies, il suffisait que ça bouge pour les perdre définitivement. Il alla se planquer – avec les autres, il l’espérait – derrière des bureaux et lança au gars du ministère. « Il faut les endormir, vous avez des tranquillisants ? » Il se redressa pour voir où en était le dragon et voyant qu’il était en train de secouer le leurre comme un prunier, décida d’en faire apparaître un autre de l’autre côté de façon à ce qu’il soit toujours de dos à eux. « Si on continue à ce rythme-là quelqu’un pourrait bien mourir. » Sans réellement le dire, il craignait plus pour les deux dragons que pour les vies humaines. Bon peut-être à part pour Orphelda, mais ça c’était plus personnel qu’autre chose.


Δ I'm standing in the flames it’s a beautiful kind of pain
Revenir en haut Aller en bas
Severus T. Snape
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t2761-this-life-belongs-to-th
Hominum revelio
⚡ Registration : 05/08/2013
⚡ Missives : 515
⚡ Fizwizbiz : 659
⚡ Âge du personnage : 40 ans depuis janvier ; né le 9 janvier 1960.
⚡ Nature du sang : Half-blood prince

 Intrigue


Opération sauvetage.

« Vous n'aimez pas du tout ce plan, n'est-ce pas ? » Comment en aurait-il pu être autrement ? Le sourire qu’afficha Siane à cet instant précis donna des remontées acides à Severus. Il avait envie de lui décrire point par point, par a plus b que ce plan était très dangereux mais il n’en avait pas le temps. Callaghan ne lui en avait pas réellement laissé le temps. Comme tous les jeunes gens de son âge, elle s’était laissée guider par la fougue et par l’envie de faire bouger les choses. Néanmoins, à ne pas peser le pour et le contre, on y laisse des plumes. Severus n’en avait que trop fait les frais. « Il ne manque pas d'originalité, c'est certain. » L’ancien maître en potions ne pouvait se montrer plus dithyrambique, ça lui aurait tout bonnement créé un ulcère. Et à son grand âge, il est préférable de cajoler son estomac. Alors que Snape s’apprêtait à lancer un pique à la jeune résistante, un vrombissement fit voler en éclat le silence qui régnait dans la célèbre banque des sorciers. Un léger coup d’œil vers le plafond lui fit comprendre que la première étape de ce plan - si tenter que ce ne soit pas un suicide programmé - venait d’être franchie. « J'arrive pas à y croire, il a réussi. » Severus agrippa avec force le bras de la jeune Siane, et le serra fort. Un peu trop fort. «  Enlevez ce sourire narquois de votre visage Callaghan, l’autosatisfaction attendra. » En une seconde, les deux acolytes - Merlin épargne les intestins du bon vieux Snape - transplanèrent.
Des cris stridents envahissaient le hall de Gringotts. L’arrivée du dragon ne semblait pas faire partie du plan des gobelins ce matin. Les onyx noirs fixèrent la bête qui venait troubler le calme. Severus, qui connaissait bien ces créatures acariâtres et peu avenantes, ne put s’empêcher de souffler discrètement. Il n’appréciait guère négocier, et ce n’était pas dans ses habitudes. À Poudlard, il ordonnait et les élèves exécutaient. Il n’acceptait d’ordres qu’Albus Dumbledore, bien qu’il ait été maintes et maintes fois de négocier. En vain. La panique ambiante permit à Severus de se glisser parmi la foule. Laissant Siane quelques instants derrière lui, il arriva au niveau du bureau d’un gobelin. «  Que faites-vous ici vermine… » Ne voulant en entendre plus, Severus sortit sa baguette et sentit la magie crépiter au bout de ses doigts. «  Imperium ! » Dumbledore lui avait toujours expliqué qu’il ne fallait pas forcer le destin, et laisser à chaque partie le temps de s’expliquer mais… le temps leur manquait. Severus Snape le savait, et quand il se retourna pour apercevoir la jeune Résistante qui l’accompagnait, il comprit que ce n’était qu’un doux euphémisme. « Snape, on a de la visite ! » Et quelle visite ! Ehren Eberhart accompagné de quelques sous-fifres faisait face à la jeune Callaghan. L’espace d’un instant, Snape voulut la rejoindre, mais cela ne faisait pas partie du plan. Toujours suivre le plan, aussi tordu soit-il. « Partez devant avec le Gobelin, je vous couvre ! » Severus acquiesça et poussa sans ménagement le minuscule gobelin. Ils quittèrent rapidement la folie ambiante pour s’engouffrer un peu plus dans les profondeurs de Gringotts. Les couloirs étaient noirs et étroits. Seul un gobelin pouvait s’y retrouver, et ne pas risquer de s’y retrouver à jamais perdu. «  Menez moi jusqu’au coffre de Fletcher Jenwiks. » La démarche de la créature n’était pas très assurée. « Oui. » C’était facile… trop facile. Au fur et à mesure qu’ils avançaient avec la petite barque, Severus sentait un malaise l’envahir. Ils n’étaient pas seuls, c’était certain. Severus remonta alors sa capuche noire sur son visage, il ne désirait pas être reconnu aussi facilement. L’envie de prendre la poudre d’escampette n’avait pas encore totalement disparu. Il ne le savait pas encore, mais seule la réussite de cette mission éteindrait à jamais son envie de quitter la Résistance, et de se laisser décrépir à l’autre bout du monde. Sans personne pour le déranger, avec pour seule compagnie ses vieux souvenirs. « Hé toi ! » Severus dégaina sa baguette, et fit face à un mangemort. Bien évidemment, il avait également lancé un impérium à un gobelin. Le sort frôla de peu l’épaule de Severus, mais frappa en plein le cœur son pauvre accompagnateur. Il tomba dans l’eau noire comme l’ébène, et son corps disparût comme absorbéé par cette demeure qui restera à jamais la sienne. «  Par merlin. » C’était certain, le plan de Callaghan était à chier. Snape n’avait guère l’habitude d’être aussi vulgaire, mais à présent, c’était entre lui et un mangemort. Avait-il les mêmes capacités qu’auparavant ? Les sorts fusèrent entre les deux, et le sbire d’Ehren prit le gobelin comme bouclier. Petit imbécile.. « Je commence à perdre patience. » Profitant d’une seconde de répit, Severus fit un grand geste autour de son corps et sa cape noire se mit à virevolter. Utiliser cette magie… c’était comme revenir des années auparavant. C’était comme revenir le jour où il avait fui devant Minerva, le seul jour où il avait lu de la haine dans les yeux de cette bonne femme. «  Qu’est-ce… » Le mangemort chercha où était passée sa victime. « Où es-tu sale lâche ?! » Severus se trouvait juste derrière lui, et le sort qu’il murmura ne mit pas longtemps à ôter le dernier souffle au sbire d’Ehren. Severus s’arrêta alors sur un bas côté. Il n’avait plus de gobelin sous le bras, et… revenir en arrière n’était pas envisageable. Le chaos devait régner dans le hall de Gringotts, et y retourner serait une grande perte de temps. Tant pis, il fallait gagner du temps. Il avait dérobé la petite clé au gobelin. Restait à trouver l’immense porte qu’il ouvrait. Il n’avait plus l’âge d’essayer chaque porte, une par une. Cependant, il n’avait pas le choix alors il se mit à la recherche de la bonne. De celle qui les rapprochait du Saint-Graal. Voilà qu’il se mettait à parler en son nom ET en celui de Callaghan.


Revenir en haut Aller en bas
Siane Callaghan
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 01/04/2011
⚡ Missives : 384

⚡ Fizwizbiz : 615
⚡ Âge du personnage : 20 ans.
⚡ Nature du sang : sang mêlée.
opération sauvetage
hello there ! it's a nice day isn't it ?


Ouh, ça allait mal finir. La banque était un lieu bien trop étroit pour deux dragons, l’intervention d’Eberhart n’avait fait que les énerver encore plus et la situation commençait à dégénérer. Siane adorait ce plan. Il était complètement dingue et rien que pour la tronche que faisaient les types du Ministère, elle était ravie d’être ici. Même si elle aurait préféré faire partie du groupe qui était allé secourir Maxim, au moins ça ne manquait pas d’action ici et elle n’avait pas le temps de s’inquiéter pour son ami. Cela lui éviterait certainement de faire des erreurs. Voyant que les Régulateurs galéraient suffisamment avec les dragons, l’ancienne Gryffondor décida qu’il était temps pour elle de s’éclipser. Baguette à la main, elle quitta le hall de la banque des sorciers et alla s’enfoncer sous le bâtiment. Avec un peu de chance, Snape avait déjà mené leur mission à bien et ils pourraient repartir après s’être assurés que les dragons allaient bien et que tous les Résistants étaient entiers. Oui, une mission rapide et efficace, comme elle les aimait.
Mais Siane se figea en voyant un cadavre, sur le sol. « Snape ! » s’exclama-t-elle peut-être un peu plus angoissée que prévu en se précipitant vers la silhouette pour réaliser qu’il ne s’agissait que d’un sbire d’Eberhart. Son cœur se remit à battre et la Callaghan grimaça en réalisant qu’elle s’était vraiment inquiétée pour son ancien tortionnaire de professeur. Beurk. Secouant la tête, elle se mit à avancer au pas de course et finit par arriver à proximité d’une autre silhouette qui appartenait à Severus, cette fois-ci elle en était certaine. D’un sortilège, elle leur fit un peu plus de lumière, signalant par la même sa présence. « Où est votre Gobelin ? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils. « Sérieusement, vous lui avez demandé où se trouvait le coffre de Jenwiks, hein ? » fit-elle avec un sourire plein d’espoir.

Le regard que Snape lui lança suffit à la faire grimacer de nouveau. « Bon, ben c’est officiellement la merde ! » s’exclama-t-elle d’un air dépité. Ils n’avaient pas le temps de faire tous les coffres, un par un. Il y en avait beaucoup trop, ça prendrait un temps fou. Par Godric, ils étaient justes censés vider quelques coffres de leurs richesses pour faire passer ça pour un simple vol d’or, s’emparer de l’objet qu’ils recherchaient par la même occasion et se tirer loin d’ici ! Mais non, il fallait que tout se complique… Siane serra les dents et se mit à réfléchir à toute vitesse. Elle pourrait retourner à la surface, attraper un autre Gobelin, le mettre sous Impérium et revenir ici assez rapidement… Oui, c’était le plus simple à faire. Elle pouvait être rapide, alors c’était décidé.
La jeune femme ouvrit la bouche pour exposer son « plan » à Snape lorsqu’un sortilège lui frôla la joue, l’entaillant profondément et lui tirant une exclamation de douleur. Siane fit volte-face, baguette à la main, pour apercevoir cinq silhouettes devant eux. « Putain de merde, » siffla-t-elle entre ses dents. Callaghan n’était pas une jeune femme très polie et elle l’était encore moins, dans ce genre de situation. Deux contre cinq, non seulement c’était dégueulasse mais en plus, elle allait devoir se battre aux côtés de Snape ! Elle ignorait si cette idée la rassurait, car son ancien professeur était un homme redoutable, ou si cela l’inquiétait encore plus, pour la même raison. « Ne faites pas un pas de plus ! s’exclama un des types. Rendez-vous sans faire d’histoire ! » Siane esquissa un sourire carnassier. « Il va falloir viser mieux que ça si vous comptez m’impressionner ! » fanfaronna-t-elle et elle eut à peine le temps de lancer un Protego pour éviter un autre sortilège cuisant. « Oups. Je crois que je l’ai vexé, » dit-elle à Snape.


i'm up to no good
I cheated myself like I knew I would, I told ya, I was trouble. You know that I'm no good. Upstairs in bed, with my ex boy, he's in the place, but I can't get joy, thinking of you in the final throes, this is when my buzzer goes.  (⚡️) AWinehouse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portus
Hominum revelio

     
Intrigue 5 Հ Opération sauvetage





Chacun de nous a un ange, un gardien qui veille sur nous. On ne sait pas quelle forme ils vont prendre. Un jour c’est un vieillard, le lendemain une petite fille. Mais les apparences sont trompeuses. Ils peuvent être aussi féroces que des dragons. Pourtant ils ne sont pas là pour se battre à notre place. Mais pour chuchoter depuis les feux de la rampe, pour nous rappeler que c’est nous, chacun de nous, qui détenons le pouvoir dans les mondes que nous créons.

Nous nions l’existence de nos anges. Nous nous persuadons qu’ils ne peuvent pas exister. Mais ils se manifestent. Là où on les attend le moins, et quand on s’y attend le moins. Ils peuvent s’exprimer à travers tout être sorti de notre imaginaire. Ils crieront à travers des démons s’il le faut. Pour nous pousser à engager le combat.

Tu possèdes toutes les armes dont tu as besoin alors bat toi !


Elle ouvrit subitement les yeux au milieu de ce foutoir. Ses sens en alertes, son instinct de loup faisant de nouveau surface après ce long sommeil en elle, elle se glissa contre le mur le plus proche. Agile, sans bruit elle se stoppa derrière et observa aux alentours, essayant de percevoir la source du bruit. Elle avait prit certaines habitudes si bien qu’a ce moment précis elle ressemblait à un animale en chasse. La petite rousse se redressa quelque peu pour apercevoir plusieurs hommes trasplaner en uniforme du ministère. Un mangemort ?Merde. La louve avait beau être d’une douceur et d’une bonté incommensurable, lorsqu’elle était en mission pour la résistance elle se laisser guidé par le monstre, lui était agile, lui était un prédateur, pas elle. Ô douce malédiction. Elle suit la discussion entre le chef du département des créatures magiques et celle d’un autre homme clamant pouvoir l’aider. La médicomage essaie tant bien que mal de rester discrète tandis que Severus et Siane se dirige vers le sous sol de Gringotts. Par merlin dépêchez-vous on ne va pas tenir longtemps .

Hope lève la tête en direction du dragon qui à présent lui fait face. Eberhart et l’inconnu se dirige vers elle en lançant des leurres. « Il faut les endormir, vous avez des tranquillisants ? » Il se redresse afin de mieux voir où en était le dragon puis en fait apparaitre un deuxième de l’autre côté « Si on continue à ce rythme-là quelqu’un pourrait bien mourir. » . Hope secoue la tête sa mission est justement d’éviter cela. Ce plan est fou, complètement fou ! « Messieurs, si je puis vous être utile n’hésitez pas ! Je ne suis pas un experte mais nous n’allons pas tenir longtemps ! » dit-elle en jonchant le terrain « Je ne veux pas être impolie mais vos hommes n’ont pas l’air de très bien s’en sortir » lança-t-elle à Eberhart lui montrant un de ses employé courir à travers la piéce. « Je suis médicomage et je pense que je vais avoir du boulot une fois qu’on sera sortie de là ! Madame Lockhart ? Il faut que nous administrions des soins aux blessés ! »
Revenir en haut Aller en bas
Sephora Crow
HUFFLEPUFF
most loyals folks around here
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4807-sephora-spirit-in-the-s
Hominum revelio
⚡ Registration : 03/01/2015
⚡ Missives : 736

⚡ Fizwizbiz : 2414
⚡ Âge du personnage : 16 ans
⚡ Nature du sang : Pur
Elle avait vu sa vie défiler devant ses yeux. Lorsque le dragon avait ouvert sa gueule juste devant elle prêt à la grillé tel un mouton lors d’un méchoui, Orphelda s’en était presque évanouie de frayeur. Heureusement pour son cul, Ehren avait débarqué et elle lui devait une fière chandelle. Alors que son cousin endormait le dragon d’une flèche, un gars était arrivé à point nommé pour la mener en sécurité. Enfin… si on pouvait appeler un coin d’un hall où était un dragon en furie un endroit sûr. Il lui avait lancé avant de partir faire son devoir en beau sauveur mystérieux.

« Essayer de rejoindre la sortie, longé le mur par ce côté. »

« Ok. »

Un peu en état de choc après être passée par le stade de l’hystérie, Orphelda avait juste besoin de quelques secondes pour retrouver tous ses moyens. J’ai vraiment failli me faire passer à la broche. Les amis, les Orphelda sont cuites, il était temps pour elle de tenter de se casser de là vite fait bien fait et si possible sans aucun dommage. Un air un peu plus déterminé finit par se dessiner sur le visage de la médicomage alors qu’elle répétait comme pour lancer le signal de départ.

« Ok. »

Elle avait tracé jusqu’à presqu’atteindre la porte de sortie sans trop de problème. La raison de ce miracle : le dragon encore actif était bien trop occupé avec d’autres personnes qu’elle (un leurre, mais elle n’avait pas pris le temps de le voir). Le malheur des uns faisait le bonheur d’Orphelda. Enfin… ils faisaient son bonheur jusqu’à ce qu’elle entende une voix familière l’interpeller.

« Je suis médicomage et je pense que je vais avoir du boulot une fois qu’on sera sortie de là ! Madame Lockhart ? Il faut que nous administrions des soins aux blessés ! »

Elle est sérieuse elle ? . Orphelda se dit que si elle ne se retournait pas, cela passerait surement inaperçu. Après tout, dans la cohue ambiante il était tout à fait possible qu’elle n’ait absolument rien entendu… Mais pas de chance pour elle cela avait été un réflexe de se retourner à l’entente de son matricule. Elle soupira lourdement. Si la jeune rouquine voulait se prendre pour une urgentiste, c’était bien son problème. Orphelda ne pensait actuellement pas à sauver des gens mais à sauver ses fesses. Elle était à la limite de faire un gros fuck (je sors) à la rouquine et de prendre la direction de la sortie. Si seulement il n’y avait pas eu Ehren dans le lot et… Andréas (mais qu’est-ce que tu fais là ?), elle l’aurait surement fait. Heureusement pour la jeune chercheuse, si Orphelda était une lâche invétérée, elle ne voulait pas non plus se barrer en laisser des amis dans le tas. Foutue conscience toute moisie. Alors au lieu de balancer à Hope un « Faites ce que bon vous semble, mais sachant que l’assurance de Sainte Mangouste ne vous couvre pas ici ! », elle lui balança un :

« Putain. »
Revenir en haut Aller en bas
Ehren Eberhart
MINISTRY OF MAGIC
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/05/2013
⚡ Missives : 293

⚡ Fizwizbiz : 435
⚡ Âge du personnage : 40 ans.
⚡ Nature du sang : sang pur.
opération sauvetage
you said dragons ?


Callaghan et Snape avaient disparu, ce qui confirmait les soupçons d’Ehren : ils étaient là pour quelque chose, pas seulement pour semer la zizanie dans la banque des sorciers. Gringotts abritait bien des choses dans ses entrailles, la plupart de ses clients avaient entièrement confiance dans son système de sécurité pour y cacher les artefacts les plus précieux… Mais que voulait la Résistance, exactement ? L’Eberhart n’avait pas le temps d’y réfléchir, pas alors que deux dragons étaient sur le point d’entièrement détruire la banque. Des dragons… C’était une bonne idée, il ne pouvait pas nier cela, parce que ça les occupait entièrement et ils n’avaient pas le temps de leur courir après. Mais ne clamaient-ils pas vouloir protéger les autres ? Leurs actions allaient quelque peu à l’encontre de ce qu’ils disaient, mais d’un autre côté… Aucun civil n’avait été réellement blessé. Ehren avait vu les Résistants s’acharner pour protéger les innocents et cela prouvait qu’ils ne souhaitaient que faire diversion. « Il faut les endormir, vous avez des tranquillisants ? » intervint alors l’homme qui s’était proposé de les aider et l’Eberhart hocha la tête. Il n’était pas venu affronter ces créatures les mains vides.
Le département de contrôle et régulation des créatures magiques avait parfois mauvaise réputation, mais ils mettaient un point d’honneur à les protéger avant tout. Bien sûr, les vies humaines étaient plus importantes et s’ils n’avaient vraiment pas le choix, alors ils devaient prendre des décisions difficiles. Mais Ehren n’avait aucunement l’intention de tuer ces dragons. Il avait bien trop de respect pour ces créatures majestueuses.
Devant eux, le dragon était occupé avec le leurre enchanté par l’autre homme et cela lui permis de réfléchir un peu. « Si on continue à ce rythme-là quelqu’un pourrait bien mourir. » Oui, oui, il savait très bien ça. La femelle Norvégien ne bougeait plus, son corps massif avait fini par s’effondrer sur le sol de Gringotts, le fissurant au passage. Il ne restait plus que le Pansedefer Ukrainien, qui n’était vraiment pas de bonne humeur. « Messieurs, si je puis vous être utile n’hésitez pas ! Je ne suis pas une experte mais nous n’allons pas tenir longtemps ! » fit alors une voix derrière lui et Ehren fronça les sourcils. « Je ne veux pas être impolie mais vos hommes n’ont pas l’air de très bien s’en sortir » Serrant les dents, il se retint de lui dire de la fermer. Ses hommes les plus habitués à gérer des dragons n’étaient pas sur Londres actuellement alors non, ceux qu’il avait ramenés ne s’en sortaient pas très bien, c’était une évidence, mais il n’avait pas besoin qu’on lui rappelle cela. Bien évidemment, quelqu’un était parti chercher les spécialistes, mais s’ils étaient eux-mêmes très occupés… Ehren n’aimait pas vraiment l’idée de devoir se débrouiller tout seul car les autres étaient incompétents. « Je suis médicomage et je pense que je vais avoir du boulot une fois qu’on sera sortie de là ! Madame Lockhart ? Il faut que nous administrions des soins aux blessés ! » Il sursauta presque et fit volte-face, pour tomber sur Orphelda qui affichait un air sombre. Hors de question.

« Tant mieux pour vous mademoiselle, mais vous feriez mieux d’emmener les blessés rassemblés dehors à Ste Mangouste et d’attendre là-bas que les autres arrivent. Nous vous les enverrons, ne vous en faites pas pour ça, mais il est hors de question que vous restiez ici. » répliqua-t-il sèchement à l’attention de la rouquine. Son regard chercha celui d’Orphelda, à qui il murmura : « Sors, fais attention, si elle veut rester ici, laisse-la, je m’en fiche. » Il n’avait pas vraiment le temps de jouer au baby-sitter. Et ils avaient déjà perdu beaucoup trop de temps. D’ailleurs, le Pansedefer avait finalement refermé ses énormes mâchoires sur le leurre qu’il déchiquetait joyeusement. Voyant que ce n’était ni bon, ni amusant, il finit par se lasser et commença à chercher de nouvelles proies. Eux. Ehren inspira profondément et s’empressa de tremper un carreau dans une des fioles de tranquillisants à sa ceinture. Il l’arma et visa la créature. Le tout était de trouver une zone où la flèche pourrait s’enfoncer, sans tuer le dragon. Il serait facile de viser sa gorge, mais cela finirait certainement mal. Et le Pansedefer portait bien son nom alors… « Vous pouvez déloger une de ses écailles, au niveau de l’épaule ? » demanda-t-il à l’autre homme. C’était le seul moyen, pour que le tranquillisant l’atteigne sans risquer de le blesser trop gravement.


dance with the deads
Graze the skin with my finger tips, the brush of dead cold flesh pacifies the means.  Dance with the dead in my dreams, listen to their hallowed screams. The dead have taken my soul. Temptation's lost all control. (⚡️) slayer.
Revenir en haut Aller en bas
D. Alexis Hoover
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t347-alexis-i-wanna-dance
Hominum revelio
⚡ Registration : 28/04/2011
⚡ Missives : 1533

⚡ Fizwizbiz : 2585
⚡ Âge du personnage : vingt ans
⚡ Nature du sang : née-moldue officiellement, mais elle a été adoptée à la naissance, donc rien n'est sûr.
intrigue 5

En l'espace de quelque secondes, Drago et Alexis se retrouvèrent dans la rue adjacente à la grande banque des sorciers. La jeune femme, qui tenait toujours sa pièce dans la main, relut le message qu'ils avaient reçu entre temps. Désormais, il allait falloir qu'ils entrent dans la banque, qu'ils choppent un gobelin au passage et descendent dans les sous-sols du bâtiment pour y retrouver Siane et Snape. Très franchement, Alexis avait du mal à croire qu'ils allaient réussir à trouver ce qu'ils cherchaient, pour la simple et bonne raison que de là où elle était, elle pouvait déjà voir la foule qui se pressait soit pour observer, soit pour surveiller que personne ne rentre. Il n'y avait aucun doute sur le fait que les potes de Caldwell étaient déjà là, et peut-être même déjà à la poursuite des deux résistants. C'était une mission suicide, tout à fait le genre de chose dont Alexis avait besoin. L'adrénaline, tout ça, c'était presque comme une drogue pour elle, surtout depuis son retour à Saint James. Elle en avait besoin pour vivre, pour se rappeler qu'elle était vivante. Le seul moment où elle s'était sentie apaisée, c'était auprès d'Andreas, mais depuis qu'elle l'avait quitté, ce n'était plus aussi simple. « Bon, allez. » Elle pressa la main de Drago, restée dans la sienne, avant de le lâcher et de commencer à avancer doucement. Il y avait une porte sur le côté de la banque, et elle sonda son ami avant de la forcer pour voir ce qu'il y avait derrière, espérant trouver un passage pour entrer dans le grand bâtiment blanc. Mais son espoir fut détruit quand elle se rendit compte que ce n'était qu'une pièce unique, où pas mal d'objets étaient entreposés. Sûrement le genre d'endroit que les gens louent pour garder leurs meubles, ce genre de chose. Aucun passage pour l'intérieur de Gringotts, même après avoir tâté les murs. Puis le regard de la brune s'arrêta sur cinq balais, au fond de la pièce. Son visage s'illumina. Elle se rua sur eux, les observa avec attention pour être sûre qu'ils étaient en état de fonctionner. « J'espère que tu t'es amélioré en vol, Malefoy, parce que tu vas en avoir besoin. » dit-elle, faisant allusion à leurs longues années à s'affronter sur les terrains de Quidditch, quand ils n'étaient pas amis. Quand ils étaient encore à mille lieues de ce qu'ils étaient aujourd'hui. Elle lui lança l'un des balais. « Voilà le plan. On entre par les airs, personne s'y attendra, ils auront à peine le temps de nous remarquer qu'on aura chopé un gobelin et qu'on sera descendus vers les coffres. Ça te va ? » Elle ajouta : « Ensuite  on prend les deux zoziaux sur nos balais et on se tire. Partant ? » Comme elle était certaine que c'était oui, elle enfourcha le balai et d'un coup de pied, l'envoya dans les airs. Depuis combien de temps n'avait-elle pas volé ? C'était plus qu'incroyable. Elle mena leur duo, passa au-dessus de la foule et s'engouffra dans Gringotts, où deux dragons semblaient semer le bazar. Décidément, ils s'en étaient bien sortis avec ça. « Opération gobelin ! » lança-t-elle à Drago derrière elle, avant de jeter un coup d’œil en bas. Andreas était là. Andreas était là, devant le dragon. Son cœur bondit dans sa poitrine et son balai perdit de l'altitude.



Revenir en haut Aller en bas
Severus T. Snape
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t2761-this-life-belongs-to-th
Hominum revelio
⚡ Registration : 05/08/2013
⚡ Missives : 515
⚡ Fizwizbiz : 659
⚡ Âge du personnage : 40 ans depuis janvier ; né le 9 janvier 1960.
⚡ Nature du sang : Half-blood prince

 Intrigue


Opération sauvetage.

« Snape ! »  Severus leva le nez vers la voix de la jeune Callaghan, mais il ne pouvait encore entrapercevoir sa silhouette. Avait-il entendu une pointe d’angoisse dans sa voix ? Était-elle inquiète de ce qui pouvait arriver à son ancien professeur, à son ancien tortionnaire ? Snape en doutait sérieusement, et c’était présentement le cadet de ses soucis. Le temps jouait contre eux. Les mangemorts n’allaient pas tarder à se ramener dans le coin, et une fois leur plan mis au point, la stratégie du duo serait bien plus difficile à être un succès. « Où est votre Gobelin ? »  Severus se contente de hausser les sourcils. Dans ma poche, bonne blague ! Siane avait des yeux, mais de toute évidence, elle en faisait un bien mauvais usage. Évidemment, le plan ne s’était pas passé comme prévu. Et encore bien évidemment, Callaghan avait pensé que tout allait se dérouler parfaitement. Ah cette jeunesse. « Sérieusement, vous lui avez demandé où se trouvait le coffre de Jenwiks, hein ? » Un tic nerveux défigura quelques instants le visage cireux du maître en potions. «  Nous avons eu le temps de parler chiffon. »  Son ton était froid, et ne cachait nullement son appréhension vis-à-vis de la suite des opérations. «  Enfin réfléchissez deux minutes Callaghan ! Sous le feu des sbires de Caldwell, je n’ai pas tellement eu le temps de taper la causette à un gobelin amnésique ! »  Snape était dur avec son ancienne élève, c’était une certitude. Il n’avait pas tellement changé, comme certains l’auraient cru. Plus taciturne, et mois enclin aux combats, Snape restait amer et sévère. On ne change pas les rayures du vieux zèbre. Toujours aux aguets, Snape s’attendait à ce que d’autres sorts s’abattent sur eux. Ce n’était qu’une question de temps. « Bon, ben c’est officiellement la merde ! »  Albus, venez moi en aide. Pour une fois. Comme à son habitude, dans les moments de doute, il faisait appel à son mentor. À celui qui avait toujours été à ses côtés, dans le bon comme dans le mauvais sens. Les idées fusaient dans l’esprit du vieux serpentard, mais toutes celles qui lui venaient à l’esprit étaient trop dangereuses ou irréalisables en si peu de temps. Un silence lourd de sens s’installe entre les deux acolytes. Chacun réfléchissait de son côté. L’un avec mesure et expérience, une autre avec la fougue de la jeunesse et l’envie d’en découvre. Peu importe le prix, Snape en était persuadé. Alors qu’il avait exposé une idée à la jeune Siane, la jeune femme lâcha un fâcheux juron. « Putain de merde. »  Cette fois-ci, et exceptionnellement, Severus ne lui en tint pas rigueur. Les sorts avaient été lancés dans leurs dos. Évidemment. Pouvaient-ils attendre de la bravoure dans les rangs du ministère ? « Ne faites pas un pas de plus ! Rendez-vous sans faire d’histoire ! »  Oui, puis je vous donnerai ma dernière découverte sur la plante jaune du Pérou. Snape haussa un sourcil, l’air perplexe. Se croyaient-ils dans un western moldu ? Haut les mains, peau de lapin ? « Il va falloir viser mieux que ça si vous comptez m’impressionner ! »  Snape secoua la tête d’approbation. Ils n’allaient certainement pas baisser les armes. C’était bien mal le… les connaître.  Siane fut plus rapide que le sort du mangemort. Son protego était bien lancé, et Severus ne pouvait que s’incliner devant une maîtrise aussi parfaite de ce sort. Il n’était pas compliqué, mais sous la pression, c’était bien plus difficile à dire qu’à faire. « Oups. Je crois que je l’ai vexé. »  Severus laissa échapper un petit rictus, mais il ne put lâcher un petit pic. L’échange de sorts était de plus en plus intense. En face, ce n’était que des petits bras, mais la force du nombre jouait pour eux.

« Siane, écartez-vous ! »  Severus tira violemment la jeune femme qui tomba au sol. À cet instant très précis, Snape sût qu’il ne remonterait pas dans les bonnes grâces de la Gryffondor. Une explosion éclata au sein du petit groupe de crétins. Les éclats de la potion brûlèrent les yeux des combattants adversaires, et leur plainte ravit le maître en potions. Comme quoi, j’ai bien fait de la charger. L’ancien prof attrapa le bras de Siane sans ménagement. «  Bougez-vous ! »  Poussant Siane devant elle pour être un bouclier en cas d’une nouvelle attaque, les deux compagnons d’infortune s’enfoncèrent un peu plus dans les entrailles de Gringotts. Après plusieurs minutes d’une course effrénée, Snape n’en pouvait plus. Il n’avait plus vingt-ans. « Arrêtez-vous. »  Snape posa une main sur le mur froid et suintant de la banque. Devant le regard agacé et plutôt amusé de Siane, il ne put s’empêcher de se défendre. « Aviez-vous prévu autre chose qu’une baguette mademoiselle Callaghan ? Non. Alors épargnez-moi un énième sarcasme. »  Severus reprit peu à peu sa respiration, dans un silence presque mortel. « Non. Ne pensez même pas à remonter à la surface. Un, puisque vous risqueriez de vous perdre. Deux parce que diviser n’est pas toujours régner, et trois… »  Severus laissa planer un silence. Merlin, il n’y avait pas de trois. Et ça l’agaçait grandement. « Il faut réfléchir posément. Qui se trouve là-haut ? Des gens de confiance ? L’un d’eux va forcément venir à nous. À moins que… »  Étaient-ils tous sains et saufs là-haut ? Ce n’était pas le moment de s’arrêter sur les pertes humaines. Albus, dîtes moi. Le sacrifice d’une vie vaut être toujours la survie de dizaines d’autres ? Plus j’avance dans cette triste vie, je doute. Vous Albus qui en étiez persuadé, animez-moi de cette même conviction. « Qui se trouve en haut ? QUI, Callaghan ? » Des gens de confiance. De jeunes adultes avec la tête sur les épaules pour réfléchir avec le crâne et non pas avec leur fougue. Sinon… ils étaient perdus. Et l’acceptation de l’échec Albus, avez-vous trouvé un remède pour être anesthésié ?


Revenir en haut Aller en bas
Drago Malefoy
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4202-drago-you-ll-never-be-l
Hominum revelio
⚡ Registration : 20/02/2011
⚡ Missives : 642

⚡ Fizwizbiz : 1113
⚡ Âge du personnage : il va sur ses vingt ans.
⚡ Nature du sang : pur.
« J'espère que tu t'es amélioré en vol, Malefoy, parce que tu vas en avoir besoin. » Drago eut un petit sourire ironique. Pour qui est-ce qu’elle le prenait ? « Je te rappelle que j’étais dans l’équipe de Quidditch de Serpentard à Poudlard. Et qu’on vous a souvent mis la misère quand même. » Inutile de te vanter, Dray, tu sais très bien comment tu as réussi à entrer dans l’équipe. Il préféra ignorer cette mauvaise pensée, tout comme il préféra reprendre son sérieux. Ce n’était pas le moment de divaguer ou de faire des blagues. Severus et Siane avaient besoin d’eux. Il attrapa le balai que lui lançait Alexis. « Voilà le plan. On entre par les airs, personne s'y attendra, ils auront à peine le temps de nous remarquer qu'on aura chopé un gobelin et qu'on sera descendus vers les coffres. Ça te va ? » Drago hocha simplement la tête. Lui tout ce qu’il espérait était qu’aucun dragon ne le croque entier, tout le reste lui allait. « Ensuite on prend les deux zoziaux sur nos balais et on se tire. Partant ? » Il enfourcha son balai. « Plus que partant même. » Ils décollèrent en même temps et la sensation donna le vertige au blond. Il n’avait plus volé depuis tellement longtemps qu’il avait oublié à quel point c’était génial. Il lui fallut quelques minutes avant de retrouver ses réflexes. Il suivit Alexis et ils s’engouffrèrent dans la banque. Comme prévu, deux dragons mettaient la pagaille et Drago priait Merlin pour qu’aucun morceau de toit ne leur tombe sur la tête. « Opération gobelin ! » Il piqua en avant, jetant des coups d’œil un peu partout pour repérer la petite créature qu’ils cherchaient. Il en trouva une planquée derrière un énorme morceau de colonne. « À trois heures ! » Fit-il à Alexis en la voyant… descendre de plus en plus bas et de plus en plus vite. Drago siffla entre ses dents et alla à ses côtés pour redresser son balai. « Qu’est-ce que tu fiches ? » Il fronça les sourcils, inquiet. « C’est pas le moment. » S’assurant qu’elle allait mieux, il prit la direction du gobelin planqué en slalomant entre les sortilèges et les morceaux de banque qui tombaient sur le sol. Ce n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle de détruire Gringotts. Comme lorsqu’il était attrapeur, il se pencha sur le côté, main tendue en avant et attrapa le gobelin. « Ne gigotez pas et ne hurlez pas sinon j’vous balance de tout en haut dans la gueule d’un des dragon. Vous allez nous aider sans faire d’histoire. » Murmura-t-il à voix basse. Il fit signe à Alexis que c’était bon avant de se diriger vers l’entrée des entrailles de la banque.

Ils laissèrent leurs balais à l’entrée et baguettes en main s’engouffrèrent à l’intérieur de la banque. Tout tremblait sous leurs pieds si bien qu’il était difficile d’avancer. Le gobelin était placé en tête menacé par la baguette de Drago. Ils devaient se dépêcher de retrouver Siane et Severus. Le blond avait peur qu’il ne leur soit arrivé quelque chose. Il leur fallut dix bonnes minutes avant que des voix leur parviennent. « Qui se trouve en haut ? QUI, Callaghan ? » « Le reste de la cavalerie. Alexis a reçu ton appel, Siane et nous voici. On a même un petit cadeau pour vous. » Il poussa doucement le gobelin en avant attendant la suite de la mission.


surnom résistant and you, you'd lay awake at night and scheme of all the things that you would change but it was just a dream.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t3068-andreas-father-of-drago
Hominum revelio
⚡ Registration : 08/12/2013
⚡ Missives : 533

⚡ Fizwizbiz : 1343
⚡ Âge du personnage : trente-quatre ans.
⚡ Nature du sang : né-moldu.
S’il y avait bien une chose qu’Andréas ne savait pas faire était de jouer au héros. Pire que tout, c’était un rôle qui ne lui allait pas parce qu’il n’était pas doué pour ça. Lui, son rôle dans la bande était de rire aux blagues de Jayce et Nate et écouter Howards et les deux autres lorsqu’ils avaient des ennuis. C’était un peu le sage du groupe. Et accessoirement le gros lâche qui était parti à l’autre bout du monde pendant la guerre contre Voldemort. Alors lorsque l’homme du ministère lui demanda de déloger une écaille sur le dragon, il allait refuser, mais son regard avait été attiré par quelque chose d’autre au-dessus de la bestiole. Sur un balai se tenait Alexis Hoover. Son Alexis Hoover. Il referma la bouche aussitôt et pinça les lèvres. Bien évidemment qu’elle était là. Il avait aperçu un autre résistant tout à l’heure, elle ne devait pas être loin. Il eut envie de soupirer, il ne pouvait pas se dégonfler alors qu’elle était là. « Je peux faire ça oui. » Comment faisaient les dresseurs déjà ? Mais à quoi pensait-il en cet instant ? Les dragons qu’ils élevaient n’étaient pas les mêmes que des sauvages. Les dresseurs les occupaient avec des leurres avant de grimper sur eux pour déloger l’écaille et injecter les tranquillisants. Là, c’était différent. Au lieu de jouer avec la création d’Andréas, il l’avait mordu dès le départ et comprenant qu’il s’était fait rouler avait décidé de s’occuper de ceux qui avaient osé se moquer de lui. La solution à laquelle il songeait était radicale et douloureuse pour l’animal. Même si ça ne lui plaisait pas, il n’avait pas d’autre choix que d’agir ainsi. Il jeta un regard d’excuse à la majestueuse créature et pointa sa baguette au niveau de l’épaule. Il n’attendit pas une seconde plus. « Bombarda ! » Le sort atteignit sa cible. Il avait calculé son coup de façon à ce que ça n’explose pas complétement sur la créature, mais que ça puisse créer une onde de choc suffisamment importante pour faire bouger les écailles. Quelques-unes glissèrent de son épaule jusqu’au sol et le cri de douleur que poussa le dragon serra le cœur d’Andréas. Sale journée, vraiment. Il se tourna vers l’homme à l’arbalète. « Vous pouvez y aller. » Il se tourna ensuite vers les deux femmes qui étaient restées avec eux. Orphelda semblait totalement perdue. Il lui prit la main pour la ramener sur terre. « On va laisser les gens du ministère faire leur boulot, viens avec moi on sort de là. » Sans attendre de réponse de sa part, il l’entraîna à sa suite pour la sortir de là et d’un mouvement de tête à la rousse, il lui intima de les suivre. S’il avait bien compris, Orphelda et la jeune femme travaillaient toutes les deux à Ste Mangouste, elles seraient plus utiles à l’extérieur pour soigner les pauvres personnes qui étaient présentes avec eux lors de l’attaque des dragons. Tout allait se calmer à partir de maintenant. Andréas espérait juste qu’Alexis n’allait pas s’attirer plus d’ennuis que ça.


Δ I'm standing in the flames it’s a beautiful kind of pain
Revenir en haut Aller en bas
D. Alexis Hoover
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t347-alexis-i-wanna-dance
Hominum revelio
⚡ Registration : 28/04/2011
⚡ Missives : 1533

⚡ Fizwizbiz : 2585
⚡ Âge du personnage : vingt ans
⚡ Nature du sang : née-moldue officiellement, mais elle a été adoptée à la naissance, donc rien n'est sûr.
intrigue 5

Il n'aurait jamais du se trouver là. Il aurait du être chez lui, ou à travailler. Mais au lieu de cela Andreas était dans le hall de la banque Gringotts, à faire face aux dragons qu'ils avaient eux-même libérés pour semer la pagaille. Si Andy était blessé par leur faute, Alexis ne pourrait jamais se le pardonner. Jamais. Son balai commençait à descendre tandis qu'elle fixait le brun, et cette silhouette si familière qu'elle n'avait jamais vraiment vu en dehors de leur bulle secrète. Leurs regards se croisèrent, et Alexis eut de nouveau un pincement au coeur. S'il n'y avait eu qu'elle, elle aurait sûrement volé jusqu'à lui pour le faire monter sur son balai, et ils se seraient tirés ensemble bien vite de ce merdier. Mais personne ne savait. Personne ne savait qu'ils se connaissaient, pas même Drago ou Siane, à qui elle n'avait rien raconté de son escapade. Ce fut d'ailleurs son ami qui la sortit de ses pensées et brisa le regard entre elle et Andreas. Il redressa son balai. « Qu’est-ce que tu fiches ? » Alexis le regarda, un peu hagarde, et secoua la tête pour reprendre ses esprits. « C’est pas le moment. » fit Drago, qui semblait légèrement inquiet malgré la précipitation. La résistante repris le contrôle de la situation. « Pardon. Je te suis. » Elle jeta un dernier coup d'œil au draconologue qui s'affairait désormais de nouveau aux côtés d'autres sorciers pour maintenir les dragons en place. Peut-être un autre jour se dit-elle, comme pour se rassurer. Drago mit la main sur un gobelin, un peu plus loin, et lui fit signe qu'il était temps de descendre. Alexis ne se fit pas prier et repris de la vitesse.

L'un à côté de l'autre, Alexis et Drago avançaient depuis de longues minutes déjà dans l'obscurité de la banque, qui tremblait de tous les côtés, lorsque la voix de Rogue leur parvint, et ce fut un soulagement, aussi fou que cela puisse paraître. « Qui se trouve en haut ? QUI, Callaghan ? » « « Le reste de la cavalerie. Alexis a reçu ton appel, Siane et nous voici. On a même un petit cadeau pour vous. » répondit Drago. L'ancienne Serdaigle lança un énorme sourire à Siane, et ils entrainèrent tous les quatre le gobelin vers le coffre qu'ils cherchaient à ouvrir. Menacé par les baguettes des quatre sorciers, la créature se retrouva contrainte de coopérer, et ouvrit le coffre. « Je garde un œil sur le gobelin, prenez ce dont vous avez besoin, et on se tire avec les balais. Je lancerai un oubliette au gobelin avant de partir, et on le laissera loin d'ici pour qu'ils mettent plus de temps à comprendre ce qu'on a pris. »



Revenir en haut Aller en bas
Siane Callaghan
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 01/04/2011
⚡ Missives : 384

⚡ Fizwizbiz : 615
⚡ Âge du personnage : 20 ans.
⚡ Nature du sang : sang mêlée.
opération sauvetage
hello there ! it's a nice day isn't it ?


Snape lui beuglait dans les oreilles, les hommes d’Eberhart avaient bien failli les buter, ils n’avaient plus de gobelin et Siane commençait vraiment à s’inquiéter pour tous les autres et surtout, pour Maxim. Alors quand Drago et Alexis apparurent avec un autre employé de Gringotts, la jeune femme faillit fondre en larmes. Elle se contenta d’adresser un immense sourire à ses deux amis et ne put s’empêcher de lancer un regard amusé à Snape. « Vous voyez, je contrôle la situation, »  dit-elle en fanfaronnant avant de murmurer à Drago et Alexis : « J’vous aime. »  Ils se plantèrent devant le coffre que le gobelin ouvrit, puis pénétrèrent dans l’immense caveau. Là, ils laissèrent Severus mettre la main sur ce qu’ils recherchaient. Bon flair, magie noir, Siane se fichait pas mal de ce dont il se servait tant qu’ils mettaient la main sur ce fichu parchemin et se tiraient d’ici. Elle voulait rentrer à St James, s’assurer que tout le monde allait bien et revoir Maxim, sain et sauf de préférence. « Je l’ai, »  annonça finalement Snape et l’ancienne Gryffondor hocha la tête.

Elle entreprit de vider le coffre d’une bonne partie de ses richesses, puis ils sortirent, laissant la porte grande ouverte, avant de faire de même avec d’autres coffres, sur le chemin vers la sortie. La sacoche sans fond qu’elle transportait avec elle accueillit plus de Gallions que Siane avait rêvé de posséder un jour et ils finirent par s’arrêter, estimant qu’ils en avaient fait assez. Alexis entreprit donc d’effacer la mémoire du gobelin et son dernier ordre fut d’avoir très peur d’eux et de s’enfuir le plus loin possible dans les souterrains de Gringotts. La créature cligna des yeux, poussa un cri de terreur et se mit à courir. « Okay, rentrons à la maison, maintenant, »  dit-elle avec un petit sourire. Siane n’hésita pas une seconde de plus avant de se placer derrière Alexis tandis que Snape faisait de même derrière Drago, sur les balais qu’ils avaient apporté.

Rentrer à la maison, prier pour que personne ne soit blessé, revoir Maxim.


i'm up to no good
I cheated myself like I knew I would, I told ya, I was trouble. You know that I'm no good. Upstairs in bed, with my ex boy, he's in the place, but I can't get joy, thinking of you in the final throes, this is when my buzzer goes.  (⚡️) AWinehouse.
Revenir en haut Aller en bas
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.


Opération Sauvetage
Groupe 3 : Ehren, Siane, Andréas, Orphelda, Hope & Severus.

Conclusion
Le second dragon finit par s'écrouler à terre, endormi par l'énorme dose de tranquillisant. Ehren eut à peine le temps de reprendre ses esprits et aboyer des ordres à ses hommes encore présents et conscients pour qu'ils aillent attraper les Résistants qui s'étaient enfoncés sous Gringotts, que les quatre traîtres lui passèrent sous le nez, en balais.
L'Eberhart murmura un juron et serra les dents avant de regarder autour de lui. Les derniers clients et gobelins de la banque s'enfuyaient en courant, tandis que les flammes achevaient de ronger les comptoirs et les pièces, formant un amas d'or, d'argent et de bronze. Il passa une main dans sa tignasse emmêlée et lança un regard sombre aux autres Régulateurs. Les dragons n'étaient qu'une diversion, il l'avait compris dés qu'il avait mis un pied dans la banque, mais pour quoi ? De toute évidence, ils recherchaient quelque chose à Gringotts, de l'or ? Non, ce serait ridicule, ils n'avaient pas besoin d'or. Un homme apparut alors devant eux, essoufflé, les yeux écarquillés. « Monsieur Eberhart ! s’exclama-t-il en se précipitant vers lui. Une… Ministère, une attaque… Pré-au-Lard aussi, nous... » Cette fois-ci, Ehren jura à voix haute et se mit à aboyer des ordres. Les salauds.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portus
Hominum revelio
Revenir en haut Aller en bas
 

— INTRIGUE 5 : opération Sauvetage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS • CHRONICLES ` :: Intrigues & events :: Intrigue #5 ; opération sauvetage ; Cromwell ; Poudlard-