AccueilAccueil  TUMBLR D'HC  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 — INTRIGUE N°4 : don't lie to me. (Garalt, Ehren, Maxim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.
Garalt, Ehren & Maxim

L'intro.


C’était toujours la même rengaine au niveau de l’atrium. Des sorciers apparaissaient des toilettes publiques situées plusieurs mètres au-dessus, alors que d’autres marchaient presque à reculons pour ne pas aller au travail. « Ça ne lui vraiment pas hommage à Caldwell... Non mais t’as vu ce pif ! » Deux jeunes gens, fraîchement sortis de Poudlard, étaient en train de se gausser face à l’immense statut de leur bienaimé Ministre. « Ouais enfin t’es mal placé pour parler. T’as vu tes oreilles en choux fleurs ! » Le jeune homme, victime de cet affreux commentaire, agrippa son ami par le col. « Répète un peu ! T’as vu ton regard torve. Un veau a plus d’expressions que toi ! » Ce fût à son tour de se se trouver empoigné par son camarade. « Répète un peu pour voir ! C’pas moi qui sors avec le double rafraîchi d'Ombrage ! » Ce fût le mot de trop. Les coups commencèrent à pleuvoir, agrémentés de quelques petites insultes bien senties.

Mais que se passait-il ici ? D’habitude, ce n’était qu’un lieu de passage où chacun discutait de la pluie et du beau temps. Aujourd’hui, des petits groupes se forment et la tension est palpable. Glurp... il fait chaud vous ne trouvez pas ?

La mise en situation.


Vous pensiez quitter le Ministère en douce ? Jamais ! Vous voilà à présent coincés au niveau de l’Atrium. Les ascenseurs sont bloquées, et vous ne pouvez pas rejoindre le monde moldu. Expliquez dans quel état d’esprit se trouve votre personnage. Garalt, Ehren, Maxim, à vos langues, prêts... fourchez !

Garalt, Ehren, Maxim. l'un de vous doit commencer le sujet.

Les conditions.


Comme toujours, le minimum de mots est de 200 et le maximum de 1 000.

C'est le premier tour ! Réfléchissez aux quatre secrets que vous allez faire éclater au grand jour, du plus insignifiant au plus grave ! Pour cet échauffement, n'hésitez pas à dire ce qui vous agace chez l'autre/les autres !

Le premier tour dure jusqu'au 28 avril 2014 inclus. Toute personne n'ayant pas posté aura son personnage éliminé de la course. Il est fortement recommandé de poster plusieurs fois dans le même tour histoire de rendre l'intrigue beaucoup plus intéressante.

Il n'y a pas d'ordre pour l'intrigue, vous postez quand vous en avez envie. Pour rendre le rp plus amusant, nous avons décidé de faire un nouveau barème.

— vous postez en 2h, vos points sont multipliés par 14.
— vous postez en 4h, vos points sont multipliés par 12.
— vous postez en 6h, vos points sont multipliés par 10.
— vous postez en 8h, vos points sont multipliés par 8.
— vous postez en 10h, vos points sont multipliés par 6.
— vous postez en 12h, vos points sont multipliés par 4.
— vous postez en 14h, vos points sont multipliés par 2.
Revenir en haut Aller en bas
Maxim Newton
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4314-maxim-improve-yourself-
Hominum revelio
⚡ Registration : 19/11/2011
⚡ Missives : 583

⚡ Fizwizbiz : 955
⚡ Âge du personnage : dix-neuf ans.
⚡ Nature du sang : pur
C’était devenu un exercice difficile de se rendre au ministère ces derniers jours. L’atmosphère y était étrange et les disparitions se multipliaient. Ça pouvait presque passer inaperçu si les gens gardaient leur langue dans leur poche, mais ce n’était pas le cas. Maxim interceptait de temps en temps des bribes de conversation qui l’inquiétaient, il savait qu’en temps normal les langues ne se déliaient pas si facilement et pourtant… le jeune homme avait passé la journée à arpenter les couloirs pour amener des dossiers à l’un puis à l’autre tout en gardant sa bouche fermée pour éviter de sortir des idioties ou bien pire. Depuis les étranges nouveaux pouvoirs de Caldwell, l’ancien Gryffondor dormait très mal et mangeait très peu, il avait l’angoisse permanente d’en dire un peu trop sur ses véritables idéologies et il en était arrivé au point de partir à l’heure à la minute près pour éviter de passer encore du temps dans l’open space des aurors non loin du bureau de Wheland et trop proche d’oreille très peu discrète. Il ne pouvait pas se permettre d’échouer ou de se faire prendre. Il avait de très grande chance d’y rester.

Maxim rassembla ses affaires qu’il entassa dans son sac. Il le jeta sur son épaule et prit le chemin des ascenseurs direction l’Atrium pour son retour à la liberté. En chemin il croisa deux hommes qui étaient en train de se mettre sur la figure, il se figea un instant se demandant s’il devait intervenir ou pas. On passa devant lui à toute vitesse pour se précipiter sur les deux hommes. « Non mais les mecs ! Calmez-vous, ça sert à rien de vous battre ! Surtout si c’est pour ta  femme, elle a une sale tronche, elle vaut pas le coup. » Maxim écarquilla les yeux et étouffa un rire avec sa main. Au final, il préféra tracer sa route et ignorer totalement cette bagarre. Ça ne le regardait pas après tout.

Le jeune homme arriva dans l’Atrium et se figea un instant en apercevant le monde qui attendait près des cheminées et des cabines téléphoniques. Il tapota sur l’épaule d’un inconnu et lui demanda ce qu’il se passait. On lui répondit que tout était bloqué : problème technique il paraîtrait. Technique dans un monde magique sonnait toujours étrangement à l’oreille de Maxim. L’angoisse qui l’assaillait commençait à devenir beaucoup plus présente et pesante pour lui. S’il restait trop longtemps, il n’était pas sûr de ce qu’il pouvait dire et son angoisse monta d’un cran lorsqu’il aperçut deux mangemorts notables : Ehren Eberhart et Garalt Rowland. Inconsciemment sa main s’était dirigée vers sa baguette qu’il serra machinalement contre lui.

443 mots en moins de deux heures ; + 280 points à la résistance


Spoiler:
 


refonte de la signature Heart
Revenir en haut Aller en bas
Ehren Eberhart
MINISTRY OF MAGIC
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/05/2013
⚡ Missives : 293

⚡ Fizwizbiz : 435
⚡ Âge du personnage : 40 ans.
⚡ Nature du sang : sang pur.
don't lie to me

Ehren était contrarié. Depuis plusieurs jours, des employés du Ministère disparaissaient, soupçonnés de collaborer avec la Résistance. Caldwell semblait plus sûr de lui que jamais, désignant les traîtres avec une certitude anormale. Comment faisait-il ? Débusquer ces personnes prenait un temps fou à l'Eberhart et à ses agents, cela ne pouvait signifier qu'une seule chose. Roy avait encore touché à ce qu'il n'aurait pas dû approcher, les mettant tous terriblement en danger. Ses soupçons se confirmèrent lorsqu'il trouva deux de ses employés en train de se balancer des horreurs au visage. Passablement énervé, il quitta son bureau pour se rendre à l'atrium, où il pourrait rejoindre le bureau du Ministre. Il devait parler à Caldwell, maintenant. Il savait qu'il prenait des risques en faisant cela mais tant pis, il était hors de question qu'il le laisse semer la zizanie plus longtemps en jouant à Dieu. Une fois dans l'atrium, Ehren aperçut la silhouette de Garalt et se dirigea vers lui, la mine sombre. « Garalt, c'est l'anarchie dans ton département aussi ? » demanda-t-il et un hochement de tête blasé lui confirma ses doutes. Il laissa échapper un profond soupir et passa une main dans ses cheveux avant de baisser le ton : « Ça ne peut plus durer, on va finir par tous s'entretuer si ça continue , » siffla-t-il en regardant autour de lui. Rowland était un type dangereux, il en avait parfaitement conscience. Les crimes qu'il avait commis n'étaient un secret pour personne et Ehren ne les cautionnait pas tous. Mais il savait également que Garalt n'était pas l'allié le plus fidèle de Caldwell et pour l'instant, c'était tout ce qu'il avait besoin de savoir. Il ouvrit la bouche pour suggérer quelque chose à son vis-à-vis lorsque des bruits attirèrent son attention. Il se retourna pour faire face à un spectacle des plus navrants. Deux hommes se tapaient allègrement dessus, attirant l'attention de tous les autres employés. Deux autres se décidèrent à intervenir et s'il n'entendit pas leur échange, il comprit bien vite qu'il avait mal tourné, puisque de deux fauteurs de troubles, ils passèrent à quatre.
Il leva les yeux au ciel et sortit sa baguette magique afin de la pointer sur le groupe de dégénérés. Avec un regard pour Garalt, il vit qu'ils avaient tous les deux la même intention et d'un sortilège, ils les figèrent tous dans leur mouvement. Il s'avança alors vers les quatre types, suivi de près par Rowland et apercevant une silhouette familière, posa sa main sur l'épaule un jeune homme qui lui tournait le dos. « Ah, monsieur Newton, vous tombez bien, aidez-nous, à escorter ces imbéciles jusqu'à la sortie, » dit-il sans attendre de réponse. Le garçon n'était qu'un tout jeune employé et ne pouvait pas tellement se permettre de refuser. D'un autre mouvement de sa baguette, il fit léviter deux des jeunes hommes jusqu'à lui, avant de les faire passer devant, en direction des cheminées. L'endroit s'était vidé, il ne restait plus que quelques personnes à présent. Il se fichait pas mal de trimballer les deux hommes figés comme s'il s'agissait d'objets dont il voulait se débarrasser et lorsqu'ils arrivèrent enfin à proximité des cheminées, Ehren leva son sort sur ses deux victimes. « Silence, je ne veux rien entendre, ordonna-t-il en les voyant ouvrir la bouche. Maintenant, vous rentrez chez vous et la prochaine fois que je prends l'un d'entre vous en train de se battre comme des enfants de cinq ans, je vous fais virer. » Et Eberhart n'était pas du genre à faire des menaces en l'air. Il désigna la cheminée d'un signe de tête et tous deux s'engouffrèrent dedans, prêts à quitter le Ministère aussi vite que possible. Une fumée verte les enveloppa comme elle était sensée le faire, mais elle changea brusquement de couleur, pour devenir grise. Les deux hommes se mirent alors à pousser des cris de douleur, tandis que leurs corps se tordaient dans des angles antinaturels. « Qu'est-ce que... » souffla Ehren, les yeux écarquillés. Ils semblaient prisonnier de l'âtre, comme si leur corps ne parvenait pas à se téléporter correctement dans une autre cheminée, sans pour autant les laisser en sortir. Encore un dysfonctionnement ? Le système de sécurité semblait s'être mis en marche au moment où leurs corps allaient être envoyés ailleurs, ce qui les maintenait prisonniers entre deux états. Une chose qui devait être atrocement douloureuse. Ehren s'empressa de libérer les deux autres du sortilège qui les maintenait encore figés et leur aboya de trouver Caldwell. Il était le seul à connaître par cœur les mécanismes de surveillance. Incapable de faire quoi que ce soit pour les deux autres qui hurlaient et se tordaient de douleur, l'Eberhart sentit sa mâchoire se crisper. « J'vais finir par monter dans son bureau et lui coller une beigne, » grogna-t-il en parlant de Roy, un détail qui n'échappa sûrement pas à Garalt ni au jeune Newton. Une chose qu'il n'aurait sûrement jamais dite, en temps normal.

826 mots • + 30 points aux mangemorts


dance with the deads
Graze the skin with my finger tips, the brush of dead cold flesh pacifies the means.  Dance with the dead in my dreams, listen to their hallowed screams. The dead have taken my soul. Temptation's lost all control. (⚡️) slayer.
Revenir en haut Aller en bas
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.
Ehren & Maxim

L'intro.


Tous les issues de secours étaient bloquées. Les sorciers étaient coincés au Ministère, et Merlin seul savait pendant combien de temps. Comme beaucoup d’autres dans l’Atrium, Ehren avait envie de refaire le portrait de Roy Caldwell. Cependant, était-il à l’origine de tout ce raffut qui agitait le Ministère ? Rien n’était moins sûr. « Tu vas cracher tes gencives ! »  Le jeune homme esquiva un coup, mais décida tout de même de retourner frapper dans le tas.  « On dit cracher ses dents abruti ! Et pour la centième fois, articule bordel ! »  Alors qu’il se prend un violent coup dans le bas ventre, le jeune homme bouscula violemment Maxim Newton qui écrasa alors violemment le pied de Ehren Eberhart.  « Oh pardon... larbin.»  Le jeune homme avait craché cette vérité au visage du jeune Newton, mais s’apprêtait bien vite à repartir frapper dans le tas, à l’aveugle.  


La mise en situation.


N’avez-vous pas remarqué que les esprits commencent à s’échauffer dans tous les départements du Ministère ? Ne sentez-vous pas que tous les agents ministériels ressentent une profonde colère monter en eux ? Tout ceci ne peut être l’objet du hasard.  Vérité s’est invitée dans les couloirs du Ministère, et rien ne peut alors l’arrêter. Vos langues vont bientôt se délier, et laisser éclater dans le silence du Ministère vos secrets les plus enfouis. Vous ne pourrez lutter contre cette envie irrépressible de tout dévoiler. Vérité adore jouer.

Les conditions.


Comme toujours, le minimum de mots est de 200 et le maximum de 1 000.

C'est le deuxième tour ! Vous avez pris vos marques mais le plus amusant commence. Il est grand temps de laisser vos langues fourcher parce que Vérité a décidé de s’incruster au Ministère ! Vos secrets dévoilés au cours de ce deuxième tour doivent être assez «soft» pour garder le meilleur pour la fin :jule:

Le deuxième tour dure jusqu'au 10 mai 2014 inclus. Toute personne n'ayant pas posté aura son personnage éliminé de la course. Il est fortement recommandé de poster plusieurs fois dans le même tour histoire de rendre l'intrigue beaucoup plus intéressante.

Il n'y a pas d'ordre pour l'intrigue, vous postez quand vous en avez envie. Pour rendre le rp plus amusant, nous avons décidé de faire un nouveau barème.

— vous postez en 2h, vos points sont multipliés par 14.
— vous postez en 4h, vos points sont multipliés par 12.
— vous postez en 6h, vos points sont multipliés par 10.
— vous postez en 8h, vos points sont multipliés par 8.
— vous postez en 10h, vos points sont multipliés par 6.
— vous postez en 12h, vos points sont multipliés par 4.
— vous postez en 14h, vos points sont multipliés par 2.
Revenir en haut Aller en bas
Maxim Newton
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4314-maxim-improve-yourself-
Hominum revelio
⚡ Registration : 19/11/2011
⚡ Missives : 583

⚡ Fizwizbiz : 955
⚡ Âge du personnage : dix-neuf ans.
⚡ Nature du sang : pur
Rowland. Eberhart. Le parfait duo de connards. Maxim aurait souhaité s’enfuir, se glisser à travers les employés pour mettre le plus de distance entre lui et les deux mangemorts. Il allait devoir garder la bouche fermée et hocher simplement la tête quand on lui parlait. Il ne devait pas laisser des mots franchir ses lèvres sinon il était perdu. « Ah, monsieur Newton, vous tombez bien, aidez-nous, à escorter ces imbéciles jusqu'à la sortie, » Et il s’exécuta. Contester les ordres c’était pas son truc et il devait jouer au larbin en attendant de valider sa formation. Il suivit les deux mangemorts sans broncher, sans même dire un mot. Ils amenèrent les deux fautifs en direction des cheminées et ils les expédièrent à l’intérieur. Maxim ne s’attendait pas à  ce que leur corps prenne une forme aussi étrange par contre. Ni à ce que la cheminée passe du vert au gris. Le jeune homme retint un haut-le-cœur et détourna les yeux un instant. Les cris de ces jeunes lui liquéfièrent les entrailles. « Qu'est-ce que... » Voilà pourquoi personne ne tentait de prendre les cheminées. « C’est pas vrai… c’est quoi ce bordel ? » Fit-il pour lui-même quelques secondes après. Eberhart envoya les deux autres chercher Caldwell pour qu’il puisse régler ce… léger problème. « J'vais finir par monter dans son bureau et lui coller une beigne, » Un sourire fleurit sur les lèvres de Maxim. Ainsi donc, il ne faisait pas l’unanimité chez les mangemorts le p’tit ministre. C’était bon à savoir.

Dans la foule, c’était la cohue. Des insultes fusaient un peu partout. Des coups se perdaient : oups pardon, j’visais le mec derrière toi. De dos à la scène, l’ancien Gryffondor ne put voir la personne qui lui fonçait dessus sans le vouloir. Il se prit un coup dans le dos assez violent qui le propulsa sur Ehren Eberhart. Il lui écrasa le pied. Plutôt violemment. Le brun ne prit pas la peine de s’excuser et se retourna brusquement pour faire face à l’abruti qui lui était rentré dedans. « Oh pardon... larbin.» Le sang du jeune homme ne fit qu’un tour. « Va te faire foutre, connard. » C’était sorti tout seul. « Et arrête de cirer les pompes de Caldwell, t’auras jamais ses faveurs. Il t’aime pas. » Il l’avait entendu par Wheland l’autre jour. Le brun esquiva le poing que lui envoya l’employé du ministère. « Pardon pour votre pied, monsieur Eberhart. » Oui, quand même. Il savait qu’il avait pu faire mal vu la force avec laquelle il lui était arrivé dessus. Ne pas s’excuser aurait été un horrible affront de sa part.

441 mots en moins de 2h ; + 280 points à la résistance.

Spoiler:
 


Spoiler:
 


refonte de la signature Heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Portus
Hominum revelio
Garalt soupira. Après avoir passé sa matinée à juger les minables que lui envoyait Roy Caldwell. De nombreuses personnes disparaissaient et son « patron » avait fini par le convoquer dans son bureau, lui demandant de sévir au niveau de ses condamnations. Il avait pu voir que l’homme était nerveux. Qu’avait-il fait cette fois-ci ? Il avait dû se mordre la langue fortement pour ne pas poser de questions. Garalt savait quand parler ou se taire. Face à Roy, il devait de plus en  plus se retenir de dire ce qu’il pensait. Ses doutes envers le chef des mangemorts commençaient peu à peu à faire sa place dans les croyances du Rowland. Les actions de Caldwell étaient dirigées par ses sentiments et par sa peur de la résistance. Fatale erreur. Un chef se devait de rester de neutre, de garder la tête froide afin de faire les meilleurs choix et le mangemort doutait de plus en plus que Caldwell soit ce chef. Mais il se devait de garder ses doutes, de faire  croire à tout le monde qu’il était encore ce président impitoyable.

Il se leva calmement de sa chaise avant de se diriger vers l’Atrium avant qu’une voix l’interpelle. « Garalt, c'est l'anarchie dans ton département aussi ? » Ehren Eberhart. Garalt lui jeta un regard avant d’acquiescer silencieusement. Il savait se faire respecter. Ses décisions et ses actes amenaient la peur parmi ses sous-fifres, mais dernièrement, ces derniers commençaient à dire ce qu’ils pensaient, à contester ses décisions. Beaucoup avait fini par en souffrir. Peut être une envie de mourir jeune les avait pris ? « Ça ne peut plus durer, on va finir par tous s'entretuer si ça continue, » le Rowland dirigea son regard vers l’homme et ne put qu’être d’accord. Toute cette histoire était louche…

Des bruits de combats attirèrent leur attention. Que se passait-il encore ? Le ministère devenait à un vrai cirque. Et c’était cette bande d’incapables qui prenait les décisions ? Garalt ne voulait pas le pouvoir absolu, il ne l’avait jamais voulu. Il voulait croire en un chef, en une idéologie mais il se rendait compte que Roy n’incarnait plus cette envie. S’il pouvait, le président foutrait bien un coup dans la fourmilière afin de tout réorganiser. Mais ce n’était pas son rôle. Il condamnait, il ne s’occupait pas de tout ça.

Ehren et lui prirent les choses en main et figèrent les deux cafards qui se battaient avant que l’Eberhart ne prenne les choses en mains et ne réquisitionne Newton pour les aider à transporter ces deux abrutis loin du ministère. Le Rowland ne put s’empêcher d’admirer la force de caractère et les compétences d’Ehren pour devenir un chef. A force de côtoyer l’homme, il se rendait compte qu’il avait peut être misé sur le mauvais cheval en la personne de Caldwell. Mais quand il vit les corps des deux hommes se tordre de manière anormale sous leur cris de douleur, il se dit que quelque chose clochait vraiment. Malgré qu’il soit habitué à autant de violence, il ne put s’empêcher de grimacer. Qu’ils se taisent, par pitié…

« J'vais finir par monter dans son bureau et lui coller une beigne, » grogna l’Eberhart. Il ne put s’empêcher un rictus de fleurir sur les lèvres à la réflexion de l’homme. « Je t’aiderais avec plaisir. », il se mordit violemment la langue. Putain, c’était quoi ce délire ? Jamais il n’avait parlé pour dire ça. Jamais il n’aurait dû dire ça et s’il avait été dans son état normal, il ne l’aurait jamais dit. Il inspira et se concentra sur la discussion qui se passait. Que de querelles stupides… Il jeta un regard à Newton. Depuis quelques temps, il ne pouvait s’empêcher de l’observer. Ses moindres faits et gestes. Il avait quelques doutes quant à son implication envers le ministère mais il préférait attendre le bon moment. Il préférait observer, réunir les preuves avant d’achever sa proie…


657 mots ; + 30 points aux mangemorts.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ehren Eberhart
MINISTRY OF MAGIC
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/05/2013
⚡ Missives : 293

⚡ Fizwizbiz : 435
⚡ Âge du personnage : 40 ans.
⚡ Nature du sang : sang pur.
don't lie to me

C'était n'importe quoi. Des cris résonnaient dans l'atrium, des bruits de coups se faisaient entendre un peu partout tandis que les bagarres se faisaient de plus en plus nombreuses. Ehren savait ce qu'il se passait, tout ceci était de la faute de Caldwell. Il jouait avec le feu, non, avec pire encore. Les puissances qu'il cherchait à invoquer et à contrôler le dépassaient complètement et ce fou n'était pas capable de s'en rendre compte. Le chaos qui régnait dans l'atrium n'était qu'un minuscule avant-goût de ce que serait le monde, si les Cavaliers de l'Apocalypse continuaient d'être libérés les uns après les autres. Comment pourrait-il protéger ses enfants, si cela se produisait ? Si lui aussi perdait la raison comme ils le faisaient tous, ne serait-il pas celui qui pourrait leur faire du mal, au final ? C'était intolérable. L'Eberhart refusait qu'une chose pareille se produise. Plongé dans ses mornes pensées, il se retrouva brusquement bousculé et une vive douleur lui vrilla le pied droit. Il étouffa un grognement et sembla revenir sur terre pour constater qu'il s'agissait de Newton. Il ouvrit la bouche pour exprimer son mécontentement mais le jeune homme prit la parole en premier. « Va te faire foutre, connard. Et arrête de cirer les pompes de Caldwell, t’auras jamais ses faveurs. Il t’aime pas. » dit-il à un type qui voulut lui mettre un pain en pleine face, visiblement l'origine de toute cette bousculade. « Pardon pour votre pied, monsieur Eberhart. » s'excusa-t-il alors en levant les yeux vers lui et Ehren hocha la tête. Il lui était difficile de cerner Maxim Newton. Le jeune homme avait un caractère que l'Eberhart avait tendance à apprécier, et il était volontaire, efficace, pour ce qu'il avait pu apprendre de la part de ses collègues. Mais il cachait quelque chose. Bien évidemment, tout le monde mentait ici-bas, Ehren était bien placé pour le savoir. En revanche, il ignorait les choses sur lesquelles le jeune Newton mentait. Son passé, sa famille, son dévouement pour la cause de Caldwell ?
C'était frustrant, mais ce n'était pas le moment de mener l'enquête. Il ne se sentait pas à l'aise en sachant que tous ces hommes étaient sous l'influence de la Vérité. Lui-même avait laissé échapper une remarque qu'il n'aurait jamais exprimée à voix haute, un peu plus tôt. C'était risqué, beaucoup trop. Les secours traînaient à venir et Ehren réalisa seulement que les hurlements d'agonie avaient cessé de résonner dans l'atrium. Il se tourna vers la cheminée, pour constater que les deux hommes flottaient dans une étrange fumée verte. Ou du moins, ce qu'il restait d'eux. Leurs corps étaient tordus et déformés, un spectacle immonde à observer qui fit vomir une jeune femme à quelques pas d'Ehren. Il attrapa Garalt par l'avant-bras afin de l'attirer vers lui. « Il faut arrêter tout cela, Garalt, » dit-il dans un souffle rauque. « Je les ai vus, avant qu'il ne les déplace après que Meiffert en ait volé un, » dit-il précipitamment, donnant cette information qu'il avait prévu de garder pour lui-même jusqu'à trouver le bon moment. L'un d'entre eux est différent, j'ai entendu l'un des scientifiques le dire. Il serait le seul moyen d'arrêter tout ceci. » Les mots s'échappaient, sans qu'il soit capable de les retenir. Cette précieuse information, il l'avait donnée à Garalt, cet homme dont il ignorait tout, au final. « Je... » Il s'interrompit et secoua la tête, avant de réaliser ce qu'il venait de dire. La gorge nouée, il regarda autour de lui, vérifiant que personne ne l'avait entendu. Garalt le fixait avec intérêt, mais il semblait être le seul. N'est-ce pas ? La mâchoire crispée, l'Eberhart laissa tomber son regard sur la silhouette du jeune Newton qui regardait ailleurs. Qu'avait-il entendu ?

624 mots •


dance with the deads
Graze the skin with my finger tips, the brush of dead cold flesh pacifies the means.  Dance with the dead in my dreams, listen to their hallowed screams. The dead have taken my soul. Temptation's lost all control. (⚡️) slayer.
Revenir en haut Aller en bas
Hogwarts Chronicles
PNJ ⚡ the puppet master
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur
Hominum revelio
⚡ Registration : 26/12/2010
⚡ Missives : 1844

⚡ Fizwizbiz : 3613
⚡ Âge du personnage : plus vieux que le monde.
⚡ Nature du sang : rouge.




Garalt, Ehren & Maxim

L'intro.


Tu l’entends cette petite voix. Au début, ce n’est qu’un souffle qui s’infiltre dans tes oreilles. Tu te grattes l’oreille pour effacer l’effet chatouilleux de ce souffle. Puis, ça devient plus intense, plus consistant. Des mots commençaient à résonner dans ton esprit, et tu ne peux plus rien faire pour ne plus les entendre. Heure, Vérité, Soulagement. Tu tentes tant bien que mal de repousser ces mots au plus profond de ton esprit, mais la voix se fait de plus en plus sonore. De plus en plus invasive. Alors malgré tes craintes et tes appréhensions, tu tentes de déceler son message. C’est l’heure de Vérité. Le soulagement viendra d’une langue déliée. Quelle vérité ? Quelle soulagement ? Tu ne comprends pas, et tu secoues frénétiquement la tête pour ôter cette présence dérangeante de ton esprit. Tu ne peux pas. Elle reste là, et cette voix devient alors un sifflement. Tu en as marre de l’entendre, mais elle répète les mêmes mots. C’est l’heure de Vérité. Le soulagement viendra d’une langue déliée. Tu ne vas plus pouvoir tenir longtemps. Au départ, tu pensais que c’était un conseil. Son ton semblait si doux, si chaleureux que tu avais voulu l’écouter. Maintenant, cette voix sifflante comme un serpent te lance un peu partout dans la nuque. Tu ne vas plus tenir longtemps, tu sais que c’est l’heure. Oui, l’heure d’obéir à Vérité.

La mise en situation.


Chaque personnage entend cette petite voix déranger ses pensées. Il tente de lutter, mais il comprend bien qu'il est trop tard. Il a envie d'extirper tous ses secrets qui lui pourrissent la vie. On a beau dire que la vie est une succession de secrets, ces cachotteries, mensonges ou omissions pourrissent les petits bonheurs de la vie. Alors il est temps d'aider votre personnage à aller mieux, à dégueuler sa Vérité. À vous de jouer !

Les conditions.


Comme toujours, le minimum de mots est de 200 et le maximum de 1 000.

Certains d'entre vous ont commencé à avouer quelques petits secrets. Cependant, il est temps de passer à la vitesse supérieure. Le but est d'en avouer beaucoup, et ceux de votre choix. Si vous avez des doutes vis-à-vis de ce que vous voulez avouer, n'hésite pas à venir nous voir !

Le troisième tour dure jusqu'au 25 juin 2014 inclus. Toute personne n'ayant pas posté aura son personnage éliminé de la course. Il est fortement recommandé de poster plusieurs fois dans le même tour histoire de rendre l'intrigue beaucoup plus intéressante.

Il n'y a pas d'ordre pour l'intrigue, vous postez quand vous en avez envie. Pour rendre le rp plus amusant, nous avons décidé de faire un nouveau barème.

— vous postez en 2h, vos points sont multipliés par 14.
— vous postez en 4h, vos points sont multipliés par 12.
— vous postez en 6h, vos points sont multipliés par 10.
— vous postez en 8h, vos points sont multipliés par 8.
— vous postez en 10h, vos points sont multipliés par 6.
— vous postez en 12h, vos points sont multipliés par 4.
— vous postez en 14h, vos points sont multipliés par 2.


Revenir en haut Aller en bas
Maxim Newton
WANTED
admin
avatar
Portus
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hogwarts-chronicles.net/t4314-maxim-improve-yourself-
Hominum revelio
⚡ Registration : 19/11/2011
⚡ Missives : 583

⚡ Fizwizbiz : 955
⚡ Âge du personnage : dix-neuf ans.
⚡ Nature du sang : pur
Maxim avait envie de sortir de là le plus vite possible. Cette atmosphère était étrange et il n’aimait pas voir à quel point les mots sortaient si facilement de sa bouche. Il avait peur pour sa sécurité et celles des autres agents doubles présents au Ministère. S’il révélait le nom de ces taupes, ils étaient fichus autant que lui. Il devait faire attention, éviter d’ouvrir la bouche pour parler et être simplement spectateur de tout ce qu’il se passait autour de lui. « Il faut arrêter tout cela, Garalt, » Eberhart parlait doucement à Rowland, Maxim tendit l’oreille pour capter un peu plus leur conversation. « Je les ai vus, avant qu'il ne les déplace après que Meiffert en ait volé un. L'un d'entre eux est différent, j'ai entendu l'un des scientifiques le dire. Il serait le seul moyen d'arrêter tout ceci. » Le cœur du jeune homme manqua un battement. Etait-ce possible que le mangemort soit en train de parler des diamants ? Par reflexe, il s’approcha davantage dans l’espoir que l’homme en révèle un peu plus. « Je... » Maxim sentit l’adrénaline monter en flèche. Il devait impérativement trouver du parchemin et une plume pour écrire à Sévan et lui dire ce qu’il venait d’apprendre. Il répéta les mots du mangemort dans sa tête encore et encore comme pour les graver. Il ne voulait pas oublier. Probablement qu’à la résistance ils pourraient en comprendre la signification et bientôt tout serait fini. Il se prit à rêver de ce monde sans menace pesante sur la tête sans vraiment y croire.

Un homme le bouscula encore une fois et il dut prendre sur lui pour ne pas lui éclater la tête contre le sol. Il ne comprenait pas vraiment d’où lui venait cette soudaine colère non plus. Etait-ce parce qu’il avait l’impression d’étouffer sous sa couverture d’agent double ? Say it. Ça pesait tellement lourd dans sa tête qu’il se demandait comment il faisait pour résister. Come on, Maxim, say it. Il détourna le regard et rencontra celui d’Eberhart et il eut l’impression que s’il avouait tout maintenant, ça irait mieux ensuite. S’il avouait faire partie de la résistance, un poids immense s’en irait de ses épaules et il ne craindrait rien. On ne lui ferait pas de mal. Peut-être qu’on le remercierait de sa franchise. Yes, Maxim, say it ! Sa tête semblait envahie par cette voix malicieuse qui lui soufflait d’avouer ce qu’il était réellement. En temps normal, il n’aurait rien écouté… en fait, en temps normal, il n’y aurait pas de petite voix pour venir l’embêter. « Vous ne pouvez pas avoir confiance, Eberhart, j’ai menti. » Il eut un petit rictus tout en se rendant compte qu’il se sentait bien pour la première depuis un long moment.

Attention Maxim, il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire.

476 mots ; + 20 points à la résistance


Spoiler:
 


refonte de la signature Heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Portus
Hominum revelio
Revenir en haut Aller en bas
 

— INTRIGUE N°4 : don't lie to me. (Garalt, Ehren, Maxim)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HOGWARTS • CHRONICLES ` :: Intrigues & events :: Intrigue #4 ; Truth & Death-